Accueil > Actualités > Les Brésiliens disent NON à l’Ultra libéralisme

Les Brésiliens disent NON à l’Ultra libéralisme

lundi 7 octobre 2002

lulaLe peuple brésilien a choisi. L’ancien syndicaliste Luiz Inacio Lula da Silva, est largement en tête de l’élection présidentielle (47% dans les estimations), mais devra affronter le candidat du gouvernement au second tour et cherche déjà des alliés. José Serra, le candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB, centre gauche, au pouvoir) arrive en seconde position avec 24,09%. Un deuxième tour est quasiment assuré.

Lula, candidat du PT (Parti des travailleurs) aura sans doute besoin de faire une alliance pour garantir sa victoire au deuxième tour. Une alliance avec Ciro Gomes, le candidat du Front Travailliste, lui semble réaliste. "Avec lui (Ciro Gomes), je crois que nous arriverons à nous entendre", a-t-il estimé.

En revanche, avec Anthony Garotinho, du Parti socialiste brésilien (PSB-gauche, populiste) un accord semble plus difficile.

Cette victoire annoncée de Lula à la présidentielle brésilienne est un espoir pour tous ceux qui en Amérique Latine et ailleurs luttent contre l’ultra libéralisme. Mais les inflexions du programme de Lula pour arriver au pouvoir poussent plus que jamais à soutenir tous les mouvements brésiliens qui avec la mobilisation populaire orienteront la politique dans un sens ou dans l’autre.

Messages