Accueil > Actualités > Grand psychodrame dans les rues : "passer de la protestation aux (...)

Grand psychodrame dans les rues : "passer de la protestation aux propositions"

jeudi 10 octobre 2002, par José Larrea

Des spécialistes de psychodrame invitent samedi à un grand "sociodrame" collectif qui aura lieu dans les places de Buenos Aires, dans la banlieue, les provinces et même dans d’autres pays. Une douzaine de places de Buenos Aires et plus de trente de la banlieue et de l’intérieur du pays deviendront samedi dès 17 h 00 la scène d’un événement inédit dans l’Argentine.

Simultanément, des spécialistes de psychodrame inviteront les voisins à participer dans les espaces publics du grand "sociodrame" collectif pour répondre aux questions : "que puis-je faire de bon pour moi, pour ma famille et pour mon pays".

"L’idée est de créer à travers le psychodrame une place d’expression pour passer de la protestation aux propositions, explique Dalmiro Manuel Bustos, un des pionniers du psychodrame en Argentine et, ensemble avec d’autres collègues, responsable de l’événement. L’idée a surgi à Buenos Aires, mais s’est étendue rapidement par les régions jusqu’à un camp de haute montagne dans Neuquén. Elle a aussi traversé les frontières : des villes de l’Amérique Latine, des Etats-Unis et d’Europe, San Cristóbal de las Casas (Chiapas), Boston et Rome.
À l’heure dite, dans chaque place, dans chaque parc, un groupe spécialistes de psychodrame inviteront les voisins qui passent à être les protagonistes du "sociodrame".

Où ça se passe

Capital Federal
- Place Almagro
- Place Los Andes
- La Boca
- Parc Chacabuco
- Barrancas de Belgrano
- Place Martín Fierro
- Place Monseñor de Andrea
- Place Campaña del Desierto
- Parc Saavedra

Gran Buenos Aires
- Avellaneda
- Haedo : La Porteña.
- Lomas de Zamora.
- San Miguel
- San Isidro
- Quilmes