Accueil > Les activités > Appel à l’Unité et à la Paix

Appel à l’Unité et à la Paix

jeudi 19 décembre 2002

ADoliJe veux ici faire un appel à l’Unité et à la Paix en ce premier anniversaire des événements du 20 décembre dernier. Nous devons nous souvenir que les 34 Argentins qui sont morts durant cette journée faisaient partie des milliers de personnes qui sont sorties dans la rue pour protester contre la situation économique et sociale de cette période, situation qui de nos jours s’est encore aggravée jusqu’à des niveaux que nous n’aurions jamais cru possibles d’être atteint.

Je me réfère à ces millions de personnes qui vivent actuellement au-dessous du seuil de pauvreté, à la dénutrition de milliers d’enfants, au taux de chômage très élevé, à l’insécurité et aux graves déficits dans les domaines de la santé et de l’éducation qui ne sont plus garanties pour tous les habitants de notre territoire.

Nous devons nous en souvenir tout en résistant et en réclamant un changement structurel profond en long et en large dans notre pays, mais tout cela dans une Marche sans violence. En évitant tous les gestes de provocation qui pourraient ternir cette juste protestation du peuple qui n’accepte plus l’inertie des gouvernants seulement préoccupés de leurs querelles internes et du maintien de leurs propres intérêts, et qui tournent le dos aux demandes de justice sociale.

Le peuple argentin recherche la Paix, et la non violence est le chemin pour l’atteindre. Mais cela ne signifie pas passivité mais plutôt capacité de changer profondément les situations d’injustice, d’inégalité et d’impunité.

Il ne peut y avoir de Paix sans Justice. C’est pour cela que nous allons participer à cette marche.

PAIX ET BIEN.

ADOLFO PEREZ ESQUIVEL
PRIX NOBEL DE LA PAIX