Accueil > Les activités > Merci...

Merci...

vendredi 14 février 2003, par José Larrea

Merci à toutes et à tous ceux qui ont rendu possible cette journée de 12 heures pour l’Argentine. Cet article propose quelques images de l’Assemblée et reprend les Résolutions de l’ Assemblée Populaire.
C’est une manière de vous exprimer notre gratitude. C’est une invitation à continuer...

L’Assemblée...

Resolutions de l’ Assemblée Populaire du 8 fevrier 2003 convoquée par CALPA a la Bourse Travail de Saint-Denis

1. L’Assemblée appelle à la solidarite contre la répression, pour les libertes démocratiques, pour la libération de tous les détenus politiques et les prisonniers à disposition du pouvoir Executif, sans
acte judiciaire, à l’arrêt des poursuites ; pour que la lumiere soit faite sur les crimes commis et que leurs auteurs soient jugés et punis, contre les menaces, attentats, agressions et provocations quotidiennes
contre les mouvements et les militants en lutte.

2. L’Assemblee appelle à la solidarite avec les mobilisations du peuple argentin menées par les "piqueteros", les usines occupées, les
Assamblées populaires, les étudiants contre le gouvernement de Duhalde et ses complices.

3. L’Assemblée appelle à assurer la diffusion par tous les moyens possibles en France de la situation réelle en Argentine et de toutes les luttes menées par la population. CALPA s’engage a créer un espace WEB
et le mettre a disposition de toutes les organisations en lutte en Argentine pour favoriser cet objectif.

4. L’Assemblée appelle à lancer une pétition internationale pour la défense de l’usine Brukman occupée et en fonctionnement sous contrôle ouvrier pour la perennite de ce processus à travers l’expropriation de l’usine par l’Etat.

5. L’Assemblée appelle à la realisation d’une grande manifestation le 24 mars 2003 (anniversaire du coup militaire en Argentine) avec l’ensemble
des associations et partis politiques présents dans l’Assemblée.

6. L’Assemblée propose d’écrire le châpitre français du livre noir de l’impérialisme en Argentine en décrivant le rôle des multinationales et entreprises publiques, françaises dans l’effondrement économique et dans l’organisation de la répression.
Ce réquisitoire devra donner lieu à un jugement public par un Tribunal Populaire.

7. L’Assemblée propose la réalisation d’un "escrache" ("Bas les masques") à EDF et à Vivendi.

8. L’Assemblée propose de développer un projet de Tourisme Social et Solidaire avec la participation des jeunes volontaires français (par exemple, pour la construction des cantines populaires abritées).

9. L’Assemblée dénonce la politique de l’Etat français, de ses gouvernements et des entreprises françaises publiques et privées, de spoliation et de misère, d’exploitation et de colonisation et dénonce leur complicité dans la structuration du nouvel accord entre le gouvernement argentin et le FMI avec le soutien aux demandes d’augmentations des tarifs d’éléctricité (EDF), du Téléphone (France Telecom) et de
l’eau (Lyonnaise des eaux).

10. L’Assemblée et CALPA manifestent leurs solidarités avec les luttes de la classe ouvrière et du peuple français contre la liquidation du système des retraites, le chomâge et les licenciements massifs (Air
Liberte, ACT, DAewoo, Metal Europe, etc.) contre la répression des immigres et des sans papiers.

11. L’Assemblée appelle à se mobiliser contre la guerre
imperialiste contre l’Irak et pour la défense du peuple palestinien contre l’occupation israelienne.

12. L’Assemblée s’associe à la manifestation contre le G8 au mois de juin et s’engage a participer au Forum Social Européen de Saint Denis au mois de novembre 2003.

8 fevrier 2003

Messages