Accueil > Actualités > Appel urgent a tous les amis de Indymedia Argentina

Appel urgent a tous les amis de Indymedia Argentina

vendredi 21 mars 2003

Depuis plus de un an, Indymedia Argentine est plus qu’un simple site internet. C’est un réseau, un lieu de rencontre, un outil que des milliers de personnes dans le monde entier des personnes utilisent pour s’informer de ce qui se passe en Argentine, pour discuter, pour convoquer.
Indymedia est bien plus qu’une page internet ; c’est le reve d’une communication alternative,
d’une manière différente de faire de l’information.
Et comme ce n’est pas seulement une page internet, Indymedia Argentina possède un corps ;
des camarades qui maintiennent le site en vie, qui courrent d’un lieu à
l’autre pour couvrir ce qui se passe, qui organisent des expos, qui réalisent des vidéos.

Plus les centaines de compagnons qui font vivre le site de manière anonyme et ce,
depuis leurs lieux, chaque jour, il y a plusieurs compagnons qui s’organisent en un collectif travaillant de mani ! ère volontaire.
Nous sommes organisés, et nous avons une maison magnifique ; un batiment qui il y a quelque temps, fut une
simple banque et que ses propriétaires, après s’etre rempli les poches, abandonnèrent
durant 10 ans.
Il y a peu de temps, presque il y a un an, la assemblée de Lezama Sur pensa que cet espace
pourrait servir pour le quartier. Ils ont mis les mains a la pate et l’ont converti
en un lieu rempli de vie.
Ils ont crée un espace a des activités culturelles, artistiques, de quartier et l’ont converti
en un centre d’organisation.
Cela fait plus de six mois qu’ils ont accepté qu’Indymedia puisse avoir un lieu ou se reunir
et travailler. Et depuis ce moment, nous sommes là.
Au jour d’aujourd’hui, nous venons d’apprendre que le juge Ponce tient entre ses
mains l’ordre d’expulser le lieu. C’est une question de jours que l’on statue sur notre situation
et nous pouvons perdre un de nos espaces les plus importants,
ou non ! seulement nous avons nos ordinateurs et archives, sinon
ou des dizaines de peronnes viennent nous visiter et nous apportent leurs infos.
Là, nous construisons, avec nos propres mains, une radio Barrikada FM,
qui serait la première radio en fonction dans un espace d’une assemblée.
Ce nouveau delogement s’ajoute a la liste de delogements dans la capitale federale, grace
a la avons pu observer comment agit le gouverneur dans le recent delogement du Padelai,qui
s’est fait avec des centaines de policiers et une brutale represion qui n’a fait aucune distinction entre
hommes, enfants, personnes agées et enfants.

Et en meme temps, c’est une ataque politique, qui se répète dans tout le pays contre les espaces et fabriques récupérées ; recemment, ce fut le délogement du local de Boedo et sur la fabrique de Zanon, pèse la menace de délogement pour cette semaine.

Nous ne pouvons pas accepter qu’ils nous volent le corps. Nous appelons a nos amis de tout le pays du monde, a defendre cette espace récupéré, qui aussi est la maison de Indymedia argentina.

A tous nos amis de Capital et du grand Buenos Aires : nous sommes a Suarez 1244, a la Boca en assamblée permanente attentifs a ce qui peut se passer.

A nos amis de toutes les parties du monde : nous sommes a la recherche de la forme que peut s’exprimer votre solidarité...