Accueil > Les activités > Samedi 4 juin 2005 : Projection Débat autour du film "Recuperada" de Julie (...)

Samedi 4 juin 2005 : Projection Débat autour du film "Recuperada" de Julie Lastmann sur les Usines occupées

lundi 28 mars 2005

Actuellement, les ouvriers se sont organisés en coopérative, mais les patrons et le gouvernement essayent de récupérer l’usine à travers de diverses manœuvres judiciaires et économiques.

Depuis plusieurs années, l’occupation et le fonctionnement de Zanon (usine de céramique située dans le Sud de l’Argentine, dans la ville de Neuquén) sont une lutte exemplaire de la classe ouvrière et du peuple argentin. Actuellement, les ouvriers se sont organisés
Le syndicat de Zanon fait partie des mouvements de lutte en Argentine, avec les piqueteros, des autres syndicats combatifs et divers courants de militantes et organisations en lutte. Ensemble, ils préparent la réunion du Premier Mai, pour les revendications des travailleurs et du peuple et contre la politique du gouvernement.

La soirée va permettre aux présents de connaître la lutte de Zanon, de manifester leur solidarité et de débattre sur les luttes de la classe ouvrière et du peuple argentin.

voir article paru dans Pagina 12 sur les Entreprises récupérées
voir le site des "ouvriers de Zanon".

PETITION

Depuis plusieurs années, l’occupation et le fonctionnement de Zanon (usine de céramique située dans le Sud de l’Argentine, dans la ville de Neuquén) sont une lutte exemplaire de la classe ouvrière et du peuple argentin. Actuellement, les ouvriers se sont organisés en coopérative, mais les patrons et le gouvernement essayent de récupérer l’usine à travers de diverses manœuvres judiciaires et économiques. Les ouvriers de Zanon et leurs familles sont l’objet de menaces et persécutions policières et répressives depuis plusieurs mois afin de les intimider et qu’ils laissent l’usine.

Le syndicat de Zanon fait partie des mouvements de lutte en Argentine, avec les piqueteros, des autres syndicats combatifs et divers courants de militantes et en coopérative, mais les patrons et le gouvernement essayent de récupérer l’usine à travers de diverses manœuvres judiciaires et économiques. Les ouvriers de Zanon et leurs familles sont l’objet de menaces et persécutions policières et répressives depuis plusieurs mois afin de les intimider et qu’ils laissent l’usine.

organisations en lutte. Ensemble, ils préparent la réunion du Premier Mai, pour les revendications des travailleurs et du peuple et contre la politique du gouvernement.

Aujourd’hui, les ouvriers ont plus que jamais besoin d’appuis internationaux. Manifestez le vôtre en signant cette pétition que nous feront parvenir au gouvernement argentin.

Messages