Accueil > Analyses > Maintenant, tout est clair…

Maintenant, tout est clair…

vendredi 10 mai 2002, par José Larrea

banderHier, au cours d’un débat tendu marqué par l’ultimatum du FMI, fut approuvée la modification de la Loi des Faillites, avec les voix des Peronistes et des Radicaux, le tout avec une présence-record des députés. La gauche et le bloc du ARI, dirigé par Me. Elisa Carrio, ont voté massivement contre cette modification.

La monotonie de la discussion fut secouée par l’intervention du député du Frente para el Cambio, Me Alicia Castro, qui a demandé, a la fin de son intervention, de remplacer le drapeau Argentin par le drapeau des Etats-Unis, drapeau qu’elle a laissé entre les mains du Président de la séance, pendant qu’un tollé d’injures et d’agressions physiques changeait définitivement le ton du conciliabule.
La modification de cette loi fait partie des exigences d’assouplissement exigées ouvertement par le FMI. Elle permettra aux banques qui ont prété à des entreprises menacées de faillite d’avoir l’exclusivité des propositions de reprises des actifs de ses débiteurs pendant 90 jours. La loi prévoit aussi le recours au "cram down", une "perle" en la matière, selon lequel, à l’issue de la pèriode d’exclusivité, les organismes créditeurs peuvent imposer l’achat de leurs biens aux débiteurs à un prix fixé par les juges.
Cette nouvelle loi est l’illustration de l’accélération fulgurante du processus concocté par Bush et l’appareil républicain pour s’approprier des terres et actifs argentins.

Ceci se déroule pendant que, selon M Juan Carlos Del Bello, (président de l’INDEC, l’équivalent de l’INSEE français, la moitié des Argentins (18 millions de personnes) vit sous le seuil de pauvreté, et M Michel Camdessus prend le relais et nous déclare (qu’il) : "souffre avec vous, je sens la peine, la douleur, la rage (…) mais ne perdez pas l’espoir, le monde ne peut laisser ni laissera l’Argentine seule avec ses difficultés".
Non, ils ne nous laisseront pas seuls ces charognards. Pas tant qu’on aura quelque chose à donner.

Messages