Accueil > Culture > Des chômeurs piqueteros bloquent l’accès aux puits pétroliers de (...)

Des chômeurs piqueteros bloquent l’accès aux puits pétroliers de multinationales à Salta

samedi 1er novembre 2008

Ils réclament l’étatisation de l’exploitation pétrolière. La coupure a lieu sur le pont La Tablita à environ quatre cents mètres de la localité de Campamento Vespucio. Font partis de la protestation des jeunes hommes au chômage qui sont accompagnés par des habitants qui demandent que Campemento Vespucio soit déclarée municipalité.

"Le vol de nos ressources naturelles, comme le pétrole et le gaz avec la complicité des Etats national et provincial doit cesser immédiatement", a manifesté le dirigeant Carlos Paliza à l’Agence Copenoa, en ajoutant : "Nous continuerons jusqu’aux dernières conséquences cette mesure, nous a déjà intimés la police de Salta qui travaille en offrant le service de sécurité aux multinationales pétrolières, tout comme la gendarmerie nationale. Il n’est pas possible que "que l’Etat ne contrôlent pas la quantité de pétrole et de gaz qu’extraient les multinationales (les entreprises déclarent sur "l’honneur" les quantités qui servent à fixer leurs impôts !, NdT), c’est un saccage, un vol pour nous et pour les générations futures, ce sont des vendeurs de patrie, ils n’ont pas absolument modifié en rien la remise réalisée par celui qui était président et aujourd’hui sénateur National, Carlos Menem".

A Campamento Vespucio, 70 % de la population active a émigré par manque de travail. "C’est un village destiné à disparaître, où il y a seulement des femmes puisque nos maris travaillent dans leur majorité dans le sud du pays (zones de gisements), c’est pour cela que nous soutenons ces jeunes hommes qui bloquent le pasage aux multinationales", a affirmé une habitante à Copenoa.

Campamento Vespucio est situé à environ 15 kilomètres de Général Mosconi, distant de 360 kilomètres de la capitale de la province de Salta.

http://www.copenoa.com.ar/

Traduit par http://amerikenlutte.free.fr