Accueil > Notre association... > RAISON D’ETRE de CALPA (Coordination de Soutien aux luttes du peuple (...)

RAISON D’ETRE de CALPA (Coordination de Soutien aux luttes du peuple argentin)

samedi 9 janvier 2010, par CALPA

À partir de l’initiative d’un groupe de militants, de citoyens et d’associations réunis, à plusieurs reprises, devant l’Ambassade d’Argentine de PARIS en soutien au soulèvement populaire de décembre 2001 dans l’ensemble du pays (grèves, assemblées populaires, piquetes, cacelorazos etc...), une coordination de solidarité s’est constituée. La faillite du système économique, politique et social imposé à la population est la résultante de l’application du modèle capitaliste mis en place par la dictature militaire de manière sanglante avec 30.000 disparus, sous l’égide des EE-UU, des organismes financiers internationaux (FMI, Banque Mondiale), de l’OCDE, du Club de Paris, du G8 et des groupes multinationaux.

Ces politiques ont été approfondies par les partis radical et péroniste qui se sont succédé au pouvoir depuis 1983 : démantèlement des services publics, privatisation et spoliation de l’ensemble des ressources nationales, payement de la dette extérieure et fuite orchestrée de capitaux, chômage massif, précarisation du travail, appauvrissement généralisé et la répression policière permanente. Les entreprises multinationales, dont les françaises, qui ont fait de grands bénéfices portent une lourde responsabilité (France Télécom, Ford, Fiat, Renault, Danone, Carrefour, EDF, Suez, Nestlé, BNP Paribas, etc...).

La disparition de Julio Lopez, il y a trois ans et demi, les menaces sur les témoins dans les jugements contre les militaires de la dictature, la lenteur dans leurs instructions et l’assassinat de Silvia Suppo en Mars 2010 après son témoignage décisif dans le procès contre le juge Brusa, ont mis en pièces le discours triomphaliste des Kirchner sur les droits de l’homme.

Dans ces circonstances, nous demandons le soutien actif de la communauté internationale au mouvement populaire argentin pour obtenir :

Jugement contre les responsables des génocides

Dénonciation de la disparition forcée de Julio Lopez

Refus que la crise soit payée par le peuple

Non au payement de la dette

Nationalisation des ressources naturelles

Dénonciation des persécutions contre les travailleurs en lutte et pour la liberté de tous les prisonniers politiques.

Abolition de la loi anti-terroriste Contre la criminalisation de la pauvreté et la gâchette facile

Appui aux luttes des peuples de l’Amérique Latine

30.000 détenus-disparus : Présents !