Accueil > Actualités > LE SOJA OU LA VIE : VENDREDI 18 NOVEMBRE : CONVOCATION A UNE MANIFESTATION (...)

LE SOJA OU LA VIE : VENDREDI 18 NOVEMBRE : CONVOCATION A UNE MANIFESTATION A 11 HEURES DEVANT L’OBELISQUE A BUENOS AIRES. ILS ONT ASSASSINE CRISTIAN FERREYRA, MEMBRE DU MOCASE VIA CAMPESINA

vendredi 18 novembre 2011, par CALPA

VENDREDI 18 NOVEMBRE : CONVOCATION A UNE MANIFESTATION A 11 HEURES DEVANT L’OBELISQUE A BUENOS AIRES
ILS ONT ASSASSINE CRISTIAN FERREYRA, MEMBRE DU MOCASE VIA CAMPESINA

Invitation à se joindre à cette manifestation pour qu’il n’y ait plus de morts dans la lutte pour la défense des territoires et pour le respect de la vie.

Mercredi 16 novembre, la communauté de San Antonio a informé que devant la maison de la famille Ferreyra, se sont présentés Javier et Arturo Juarèz, sicaires de l’entrepreneur Jose Ciccioli Oriundo de Santa Fe et ils ont tiré avec un fusil sur deux agriculteurs, tuant sur le coup Cristian Ferreyra agé de 25 ans et père de deux enfants et blessant gravement Cesar Godoy agé de 31 ans qui est actuellement en observation à l’hôpital de la capitale de la province de Santiago del Estero. Javier et Arturo Juarez et d’autres matons sont allés assassiner Cristian dans son propre foyer.

La communauté de San Antonio, à 60 kilomètres de Monte Quemado, membre de la CCCOPAL MOCASE VIA CAMPESINA et la communauté Lule Vilela résiste à des tentatives d’expulsion des terres menées par des entrepreneurs qui ont passé des contrats avec des matons dans la zone Nord de Santiago del Estero. Ce sont Julianes, Ciccioli, Ricardo Villa, Saud qui sont venus de Santa fe et de Tucuman ; ce sont les mêmes qui ont organisé des attaques contre les agriculteurs indigènes dans les départements Copo, Pellegrini et Alberdi de manière systématique depuis quatre mois.

Parmi les actions de ces entrepreneurs, on peut citer la détention arbitraire de Ricardo Cuellar, l’attentat contre la FM Pajsachama, l’incendie de maisons appartenant à des agriculteurs de la CCCOPAL. Cela s’est produit avec la complicité d’une partie des autorités provinciales et de fonctionnaires du pouvoir judiciaire et d’institutions comme la Direction Provinciale de la forêt qui autorise des déforestations là où vivent des famille sindigènes depuis plusieurs générations. A tous ceux là, nous les considérons responsables de l’assassinat de Cristian.

Depuis ces territoires indigènes, de nombreuses dénonciations d’abus ont été faites auprès du juge pénal Alejandro Fringes Sarria de Monte Quemado et rien n’a été fait pour arrêter l’escalade de violence qui s’est installée dans cette région. Aussi le comité de crise a su faire le relevé de cette situation. A ce jour, seuelement l’organisation des communautés a su freiner les expulsions et la déforestation de milliers d’hectares.

A plusieurs reprises, l’entrepreneur Jose Ciccioli a menacé publiquement qu’il tuerait un agriculteur du MOCASE VC pour qu’ils arrêtent de "gêner".

L’assassinat de Cristian Ferreyra agé de 25 ans, agriculteur, militant, défenseur de la communauté et père de deux enfants ne va pas rester impuni et avec toute la colère et la douleur que nous ressentons, nous, ses camarades, réaffirmons une fois de plus que nous défendrons nos territoires jusqu’aux dernières conséquences.

Cristian Ferreyra Presente

Ni un metro más, la tierra es nuestra

Somos Tierra para Alimentar a los Pueblos

contactos MOCASE-VC : 0385154894162-
03844 15 459275 -
03844 15 408668
03844 15 414162