Accueil > Actualités > Duhalde aux ordres du FMI accentue la répression

Duhalde aux ordres du FMI accentue la répression

mercredi 29 mai 2002

ahorritasdetenidostapaPendant que Duhalde fait pression sur les gouverneurs et sur les partis péronistes et radicaux pour qu’ils se plient aux exigences du FMI : ajustements budgétaires dans les provinces et abrogation de la loi de subversion économique pour garantir l’impunité financière aux crimes économiques des banques et multinationales, la répression contre tous les mouvements sociaux s’accentuent.

Mardi 28 mai, les épargnants qui s’étaient rassemblés pour refuser le hold up des banques sur leur argent, comme ils le font tous les jours depuis le mois de décembre 2001 ont été sauvagement matraqués, bousculés et plusieurs d’entre eux ont été détenus. Ils ont été libérés à 22 heures grâce à une forte mobilisation avec une manifestation en face du Commissariat où ils étaient emprisonnés.
Partout dans le pays, la répression s’accentue avec des menaces aux membres des assemblées de quartier à Saavedra, Mendoza, Cordoba, La Plata, Mar del Plata, Neuquen, Najo Flores y Lanus. Les actes les plus graves ont été l’assassinat d’un chômeur « piquetero » en Esteban Echevarria et d’une enseignante à Chubut.
Duhalde semble vouloir tourner la page et présenter au FMI des rues de Buenos Aires sans les revendications de ceux qui ont été spoliés par les alliés de ce même FMI.
On spolie, on fait voter l’impunité et circulez, y plus rien à voir !!