Accueil > Actualités > Duhalde, les corrompus et le FMI ont obtenu l’impunité

Duhalde, les corrompus et le FMI ont obtenu l’impunité

vendredi 31 mai 2002

dualdelonaLe 30 mai, lors d’un vote scandaleux qui a, une fois de plus, disqualifié la classe politique, la loi de subversion économique qui permettait de poursuivre les auteurs de crime économique a été abrogée par les sénateurs, comme l’exigeait le FMI.

Après sept heures et demi de débat houleux, le vote de la honte a été acquis grâce au double vote du président du sénat et à la sortie de l’hémicycle d’une sénateur radicale qui a ainsi "censuré" son vote "contre" l’abrogation de la loi. Les radicaux ont déposé un recours contre ce résultat litigieux qui pourrait être anticonstitutionnel à cause du quota nécessaire pour ce cas de retour devant le Sénat après la chambre des députés. La coalition des "contre" a regroupé les sénateurs radicaux, un du Frepaso et 3 indépendants, mais aussi 8 sénateurs péronistes qui ont refusé le chantage à la démission de Duhalde. La veille, la première grève générale de 24 heures depuis la chute de de la Rua en décembre 2001 avait été organisée par une partie des syndicats.

trajePendant ce temps là, le gouvernement est en train de boucler les mesures exigées par le FMI avec l’abrogation de cette loi et le ralliement des derniers gouverneurs de province aux principes de réductions budgétaires.