Accueil > Actualités > AAA, 3 brèves et les luttes

AAA, 3 brèves et les luttes

samedi 15 juin 2002

constructionLa AAA, Alliance Anticommuniste Argentine est toujours active, elle avait officié contre les militants des années soixante dix pour préparer le terrain avant le coup d’état de 1976, mardi 10 juin, deux personnes ont enlevé un étudiant qui marchait dans la rue et ils lui ont écrit sur la poitrine, en lettres de sang avec un poignard : AAA et ils l’ont menacé : "arrête de faire chier, sinon, tu vas être la première pièce du domino"

Le FMI continue son terrorisme : il exige toujours plus de réduction du budget des provinces, parfois jusqu’à 60 %. 350.000 emplois sont directement menacés

Menem, en tournée aux Etats Unis, début juin, a déclaré que : "les rues de Buenos Aires sont occupées par des marxistes et des délinquants et je peux sortir le pays de la crise". Dans la presse, l’intervention de l’armée pour mettre de l’ordre dans la rue (défense intérieure) pour la première fois depuis la dictature de 1976.

Les luttes et les marches contre la faim se développent et :
Vendredi 14 juin, devant la cathédrale de la place de mai, une manifestation a réuni des chomeurs et piqueteros qui réclamaient du pain et du travail.
La semaine dernière, les Mères de la place de mai avaient manifesté contre la faim et le désespoir des enfants"
vendredi 14 juin, une autre manifestation a réuni plusieurs milliers de personnes du secteur de la construction. Pour la première fois, des patrons et des ouvriers se sont retrouvés pour réclamer une réactivation de la construction avec un plan du gouvernement pour financer des logements sociaux et des infrastructures publiques.

Messages