Accueil > Actualités > Déclaration de Daniel Cirera

Déclaration de Daniel Cirera

jeudi 24 avril 2003

Responsable des relations internationales du Parti Communiste Français

Je tiens à exprimer la consternation des communistes français devant la violente répression qui s’est abattue, en Argentine, contre les travailleurs de l’entreprise Brukman et contre des militants de la gauche et de la cause des droits de l’homme.

Cette répression, que nous condamnons fermement, intervient dans un contexte de profonde crise économique et sociale : privatisation, fuite des capitaux, ruine des petits épargnants, chômage massif… Cette situation a conduit les salariés, dans des centaines d’entreprises, à créer de nouvelles formes de solidarité pour préserver leur outil de travail et permettre à leur famille de vivre dignement. La répression patronale et gouvernementale n’en est que plus intolérable.

A quelques jours des élections présidentielles argentines, les communistes français réaffirment leur solidarité avec toutes celles et ceux qui, en Argentine, s’élèvent contre les dérives autoritaires et sécuritaires en exigeant justice et démocratie.