Accueil > Actualités > Mission Droits de l’homme : Argentine 2003

Mission Droits de l’homme : Argentine 2003

samedi 1er novembre 2003

La mission de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme avec Claudio Katz, secrétaire Général de la LADH, Hugo Gutierrez du Comité de défense des droits du Peuple et l’économiste Pierre Salama a été reçue le 30 novembre 2003 par le Ministre du Travail Carlos Tomada.
Elle a dénoncé l’ordre de détention immédiate émis par le juge fédéral Luis Comparatore à l’encontre des piqueteros manifestants alors qu’il avait attendu un an et demi pour convoquer l’ex président Fernando de la Rua dans le cadre de l’enquête sur la mort des 5 manifestants et 212 blessés, les 19 et 20 décembre 2001. L’attitude du juge Comparatore est la preuve d’un fonctionnement discriminatoire de la justice argentine, quand il s’agit d’un piquetero, on commence par l’arrêter et ensuite on fait une enquête, et quand il s’agit de quelqu’un proche du pouvoir, il peut faire ses déclarations à distance. Le dossier sur la situation des droits de l’homme en Argentine fait le constat de la politique répressive de l’état argentin depuis 20 ans pour renforcer le contrôle social. Les cas de 1392 tirs à balles réelles sans sommation, d’assassinats, d’escadrons de la mort, de tortures, de détentions arbitraires sont détaillés. La CORREPI, organisation contre la répression pour la défense des droits de l’homme créée en 1992 dénonce la répression comme instrument de défense d’un système économique injuste. Les militants tués dans des opérations de police sont la face visible d’une politique de répression systématique des secteurs les plus exclus et de ceux qui sont les plus organisés pour lutter.