Accueil > Actualités > Brutale répression dans une école à Tartagal

Brutale répression dans une école à Tartagal

samedi 11 mai 2002

La Police a brutalement réprimé hier un groupe d’enseignants, qui s’étaient retranchés avec le directeur général de EGB, Enrique Vanetta et la directrice de Polymodal, Carmen de Estrada dans l’école Coronel Vicente de Uriburu.
L’administration avait notifié les enseignants "qu’elle allait décompter de leurs salaires les jours de grève". Chaque semaine, une grève de 48 heures était organisée avec présence sur les lieux de travail et sans élève, pour la défense de l’école publique. Vers trois heures de l’après-midi, un commissaire nommé Carrizo est entré dans l’établissement - qui était déjà occupé par la police- et avant même la fin de la lecture de l’ordre d’expulsion émise par le juge Nelson Aramayo, les forces de police ont chargé, en renversant les femmes et en les frappant avec des matraques. La police a arrêté deux fonctionnaires et une des femmes a dû être hospitalisée.