Aedas Homes réalise les meilleurs résultats annuels de son histoire en gagnant plus de 100 millions, en hausse de 13 %.

Elle proposera la distribution de 94 millions de dividendes, à raison de 2,15 euros par action, ce qui représente un taux de distribution d’environ 90%.

MADRID, 31 mai (CALPA PARIS) –

Aedas Homes a enregistré un bénéfice net de 105 millions d’euros au cours de son exercice fiscal 2022-2023, qui s’est achevé le 31 mars, soit une augmentation de 13% par rapport à l’année précédente, comme l’a indiqué mercredi la société.

Le promoteur enregistre ainsi les meilleurs résultats annuels de son histoire après avoir réalisé un chiffre d’affaires record de 920 millions d’euros, en hausse de 20%, et un excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté de 164 millions, en hausse de 10%.

« Pour la cinquième année consécutive, nous avons atteint nos objectifs et généré de la valeur tout au long du cycle, consolidant ainsi notre leadership dans le secteur du développement. Au cours de ce dernier exercice, nous avons battu des records en termes de revenus totaux et de livraisons de logements dans le cycle immobilier actuel, avec 3 544 unités », a déclaré le PDG d’Aedas Homes, David Martínez.

Martínez a souligné que les activités d’Aedas Homes sont soutenues par une situation financière « solide », qui se traduit par des liquidités de 245 millions d’euros, ainsi que par plusieurs lignes de liquidités supplémentaires non utilisées.

De même, la société dispose d’une structure d’endettement diversifiée, dont la plupart des échéances sont à long terme et dont près de 65 % sont à taux fixe.

En outre, Aedas Homes continue d’avoir des niveaux d’endettement stables – en ligne avec la saisonnalité de l’activité marquée par la concentration des livraisons à la fin de chaque exercice – qui consolident une « force de crédit » approuvée par les trois principales agences de notation.

A lire aussi  DBRS maintient la note de Sabadell à "A (low)".

« Nous nous concentrons sur l’optimisation du rendement des capitaux propres », a déclaré M. Martínez, qui a souligné que, lors du dernier exercice, le rendement des capitaux propres s’est élevé à 10,8 %, soit plus d’un point de plus qu’au cours de la période précédente.

Le dirigeant a souligné les initiatives prises par le promoteur en faveur de cette rentabilité, telles que la promotion des méthodes modernes de construction (MMC) ou la création d’une banque de terrains  » de grande qualité et très liquides « , dans laquelle ils maintiennent une stratégie d’investissement disciplinée.

Martínez a également souligné que l’entreprise dispose de terrains sur les marchés les plus dynamiques du pays pour continuer à développer son activité au cours des cinq prochaines années et pour répondre au segment moyen supérieur du marché.

« Il s’agit d’une demande que nous connaissons bien et qui continue à faire preuve de résilience », a déclaré le PDG.

SERVICES IMMOBILIERS

Dans le cadre de sa stratégie de protection et d’augmentation du rendement pour les actionnaires, Aedas Homes renforce sa division Real Estate Services, qu’elle a développée et consolidée au cours des deux dernières années pour anticiper les tendances du marché.

En cet exercice 2022-2023, sur les 3 544 logements livrés, 814 unités correspondent à cette ligne tant en co-investissement (420) qu’en gestion pour compte de tiers (394), consolidant ainsi sa position de partenaire de référence pour l’exécution de ce type d’opération.

RÉMUNÉRATION DES ACTIONNAIRES ACTIFS

En ligne avec les  » excellents  » résultats financiers, le conseil d’administration d’Aedas Homes proposera à la prochaine assemblée générale des actionnaires, prévue le 20 juillet, la distribution de dividendes imputés au résultat de l’exercice 2022 pour un total pouvant atteindre 94 millions d’euros, soit 2,15 euros par action.

A lire aussi  Planas demande à Bruxelles de faire "un pas en avant" pour mobiliser la réserve agricole pour la sécheresse

La société, qui a déjà versé un dividende intérimaire d’un euro par action le 31 mars, versera un dividende final de 1,15 euro par action à la fin du mois de juillet.

Ainsi, ce dividende signifierait un taux de distribution d’environ 90 % du bénéfice net.

CONTINUERA À CROÎTRE

En ce qui concerne l’avenir, M. Martínez a déclaré qu’Aedas Homes continuerait à se développer malgré la situation instable.

« L’Espagne dispose d’une économie aux fondamentaux solides et d’une large demande de logements qui soutient la croissance à long terme du secteur. Ce scénario nous permettra de continuer à respecter nos engagements envers nos clients et nos actionnaires », a-t-il déclaré.

Au 31 mars 2023, le promoteur disposait d’un carnet de commandes atteignant 3 703 unités (3 136  » Build to Sell  » -BtS- et 567  » Build to Rent  » -BtR-) d’une valeur de plus de 1,2 milliard d’euros avec des couvertures de ventes de 75 % pour l’exercice 2023 et de 32 % pour l’exercice 2024, le tout offrant une visibilité sur la génération de revenus pour les deux prochains exercices.

Aedas Homes avait également 8 623 unités en cours de commercialisation au 31 mars, dont 5 740 étaient déjà en cours de construction, ce qui confirme la  » grande capacité  » de gestion et d’exécution de la société.

Malgré les résultats historiques d’Aedas Homes, nous suivons de près la nouvelle dynamique du marché, en recherchant et en identifiant de nouveaux projets tels que le développement de nouvelles alliances pour des projets « vivants » avec des investisseurs institutionnels et des family offices. Des projets avec lesquels nous pourrions répondre à de nouveaux besoins sociaux et résidentiels, y compris des projets de partenariat public-privé. Aedas Homes est en constante évolution et continue de collaborer à la transformation de l’activité de développement », a déclaré M. Martínez.

A lire aussi  Murcie, Valence, Andalousie et C-LM sont les régions autonomes dont le financement est inférieur à la moyenne, selon la Fedea.

En ce qui concerne les mois à venir, M. Martinez a déclaré, lors d’une réunion avec des journalistes, que la hausse des taux d’intérêt entraînera une baisse des ventes de nouvelles constructions de 15 à 20 %, mais qu’il ne la considère pas comme « inquiétante ».

« Tout indique que, si la géopolitique le permet, la BCE ralentira la hausse des taux d’intérêt, ce qui permettra à l’activité économique d’augmenter et à la croissance de se redresser, ce qui entraînera une reprise des ventes. Je pense que nous verrons cela dans le courant de l’année 2024 », a-t-il ajouté.

En fait, il prédit que l’année prochaine, Aedas Homes réalisera des ventes record en raison de l’augmentation du pouvoir d’achat des acheteurs due à la hausse des salaires et à la baisse de l’inflation.

M. Martínez a également souligné que le compte de résultat d’Aedas Homes pour les prochaines années « est assez sûr » grâce, entre autres, à l’investissement foncier réalisé par le promoteur. La société a récemment acheté quelques terrains à Madrid, plus précisément à Valdecarros.

Auteur/autrice