Amsterdam va interdire les bateaux de croisière pour réduire le tourisme de masse et la pollution

MADRID, 21 juil. (CALPA PARIS –

La ville d’Amsterdam s’apprête à interdire les bateaux de croisière afin de réduire l’afflux de touristes et la pollution causée par les grands navires dans la ville. La ville, qui possède l’un des plus grands ports de croisière d’Europe, veut mettre un terme au tourisme de masse qui vient dans la ville à la recherche de sexe et de drogue.

Le conseil municipal de la capitale des Pays-Bas a voté jeudi pour restreindre l’accostage des grands navires dans la ville en fermant son principal terminal de croisière.

Une étude menée par l’institut de recherche CE Delft a montré qu’un navire de croisière émet autant de pollution dans le port d’Amsterdam en une journée que 31 000 camions sur l’autoroute de la ville.

La ville affirme que les navires de croisière polluants ne sont pas compatibles avec ses ambitions en matière de développement durable. En outre, la présence de navires de croisière dans le centre-ville n’est pas non plus très compatible avec la réduction du tourisme de masse.

Amsterdam attire plus d’un million de touristes en moyenne chaque mois, dépassant ainsi sa population d’un peu plus de 800 000 habitants.

AUTRES SUGGESTIONS

Cette proposition s’ajoute à d’autres mesures visant à améliorer l’image de la ville. Au début de l’année, le conseil municipal a interdit de fumer de la marijuana en plein air dans le Red Light District. Ce quartier central de la ville est célèbre pour sa vie nocturne, ses maisons de prostitution réglementées, ses bars et ses coffeeshops, qui attirent les touristes depuis des décennies.

A lire aussi  Les dépenses de pensions ont atteint le chiffre record de 12 039 millions en août, en hausse de 10,9%.

Plus précisément, l’interdiction s’applique à Burgwallen Oude Zijde et à ses environs. Les personnes qui consomment du cannabis dans les espaces publics de cette zone s’exposent à une amende de 100 euros. La consommation restera autorisée sur les terrasses des coffeeshops, où l’achat de cannabis est toléré depuis des décennies, mais le conseil municipal a prévenu qu’il envisagerait de les interdire à l’avenir si les mesures mises en œuvre aujourd’hui étaient jugées insuffisantes.

L’interdiction fait partie d’un plan plus large visant à limiter les nuisances causées par les touristes qui affluent dans la région. Les restrictions sur la vente d’alcool ont également été étendues, de sorte que la vente de boissons faiblement alcoolisées est interdite du jeudi au dimanche à partir de 16 heures dans les magasins d’alimentation, les magasins d’alcool et les cafés.

En mars, les autorités de la ville ont également envoyé un message aux jeunes Britanniques dans le cadre d’une campagne intitulée « Stay Away » (Restez à l’écart) visant à empêcher les visiteurs turbulents de venir dans la ville.

Le gouvernement italien a également pris des mesures en 2021 pour interdire l’accès des grands navires de croisière à la lagune historique de Venise afin de protéger le site du tourisme de masse. La mesure interdit spécifiquement les navires de plus de 25 000 tonnes brutes, d’une longueur supérieure à 180 mètres, d’une hauteur de 35 mètres et produisant plus de 0,1 % de soufre dans leurs émissions.

Les dégâts causés à la lagune ont conduit l’UNESCO à menacer la ville d’inscription sur sa liste des villes en danger si l’accostage de ces navires n’était pas définitivement interdit.

A lire aussi  Les ventes de logements ont modéré leur baisse en mars pour atteindre 5,7 % et ont diminué pour le deuxième mois consécutif.

Auteur/autrice