Après cinq mois d’augmentation, la sécurité sociale perd 3 365 affiliés étrangers en juillet

MADRID, 17 août (CALPA PARIS) – La sécurité sociale a perdu en moyenne 3 365 affiliés étrangers en juillet, soit 0,1 % de moins que le mois précédent, ce qui signifie que le septième mois de l’année s’est achevé avec 2 695 240 travailleurs immigrés inscrits dans le système.

Avec la baisse de juillet, l’inscription moyenne des étrangers met fin à cinq mois consécutifs d’augmentation, ce qui a conduit le nombre total d’étrangers employés à atteindre le chiffre record de 2.698.604 cotisants moyens en juin dernier.

Sur le nombre total de cotisants étrangers à la fin du mois de juillet, 55,6 % étaient des hommes et 44,4 % des femmes, selon le ministère de l’inclusion, de la sécurité sociale et des migrations.

En données corrigées des variations saisonnières, l’affiliation des étrangers à la sécurité sociale a augmenté en juillet de 7 308 cotisants, pour atteindre un total de 2 614 921 employés, soit 425 500 de plus qu’avant l’arrivée de la pandémie.

Au total, les travailleurs étrangers représentaient 12,6% du nombre total de personnes inscrites à la Sécurité sociale à la fin du mois de juillet en valeurs corrigées des variations saisonnières.

Sur le nombre total d’étrangers affiliés à la fin du septième mois de l’année, 887 531 étaient originaires de pays de l’UE (33%) et 1 807 709 de pays tiers (67%). Les groupes les plus importants de travailleurs étrangers étaient originaires de Roumanie (341 964), du Maroc (311 964), d’Italie (182 964), de Colombie (168 520) et du Venezuela (145 224).

En outre, le système compte 66 300 membres originaires d’Ukraine, soit 19 064 de plus qu’en janvier 2022 (+40,3 %), avant le début de la guerre menée dans le pays par la Russie.

A lire aussi  Des milliers de personnes manifestent à New York (États-Unis) pour demander à Joe Biden de mettre fin aux combustibles fossiles.

La majorité des travailleurs ukrainiens travaillant en Espagne, soit environ 87,7 %, sont des salariés et 12,2 % sont des travailleurs indépendants.

L’année dernière, l’affiliation moyenne des travailleurs étrangers a augmenté de 243 748 personnes employées, ce qui, en termes relatifs, représente une augmentation de 9,9%.

LES ÉTRANGERS TRAVAILLANT DANS L’HÔTELLERIE ET LA RESTAURATION ONT AUGMENTÉ DE 3,9%.

Par régimes, la majorité des étrangers se trouvent dans le régime général, qui a clôturé le mois de juillet avec 2 264 101 affiliés étrangers, soit 84% du total et près de 0,2% de moins qu’en mai.

Pour sa part, le Régime Spécial des Travailleurs Indépendants (RETA) a clôturé le mois de juillet avec 425 185 cotisants étrangers, soit 0,1 % de plus que le mois précédent. Parmi eux, 14,9% sont de nationalité chinoise, suivis par les Roumains (11%) et les Italiens (9%).

Au sein du régime général, les secteurs qui ont gagné le plus de cotisants étrangers en juillet, en valeur relative, sont la distribution d’eau (+7,3%), les activités domestiques (+6,3%), les activités administratives (+4,5%) et l’hôtellerie-restauration et les activités de santé, tous deux avec des hausses de 3,9%.

Le régime spécial agricole (qui fait partie du régime général) a perdu 12,4% d’étrangers par rapport au mois précédent, tandis que le régime des ménages a enregistré 1,2% d’étrangers de moins qu’en juin.

Par communauté autonome, l’inscription moyenne des étrangers a augmenté en juillet dans 10 d’entre elles et a diminué dans 7 autres, principalement en Andalousie (-18 860 cotisants) et en Murcie (-5 202). Les augmentations mensuelles les plus importantes, en termes absolus, ont été enregistrées en Catalogne (+7.605 cotisants), à Valence (+3.409) et aux Iles Baléares (+3.055).

A lire aussi  La capitale est élue meilleure destination européenne pour le tourisme de rencontre pour la sixième année consécutive

Auteur/autrice