Asufin se félicite que le gouvernement garantisse « enfin » le droit à l’oubli pour les patients atteints de cancer.

MADRID, 13 mai (CALPA PARIS) –

L’Association des usagers financiers (Asufin) a salué l’annonce faite ce samedi par le président du gouvernement, Pedro Sánchez, de garantir « enfin » le droit à l’oubli oncologique.

Plus précisément, la présidente d’Asufin, Patricia Suárez, a expliqué qu’il s’agit d’une question sur laquelle l’association a insisté à des occasions « répétées », étant donné que « la discrimination à laquelle sont soumis ces patients est un véritable calvaire financier pour eux et leurs familles, ce qui n’est pas du tout compréhensible ».

Dans le même ordre d’idées, Asufin a souligné qu’il est « crucial » que, quelques années après la fin du traitement, les patients ne soient plus étiquetés comme des cancéreux.

C’est pourquoi l’association a indiqué dans un communiqué de presse qu’elle souhaite que la loi consacre ce droit, « qu’elle l’articule de manière appropriée », afin que « plus jamais » on n’assiste à une discrimination économique et financière à l’encontre de ces patients.

Auteur/autrice

A lire aussi  Alibaba nomme un nouveau président-directeur général