Bruxelles ouvre une enquête sur l’achat de Figma par Adobe

BRUXELLES, le 7 août (CALPA PARIS) –

La Commission européenne a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête approfondie visant à déterminer si le projet d’achat de l’outil de conception Figma par l’éditeur de logiciels Adobe est conforme aux règles de concurrence européennes.

Selon l’analyse préliminaire de Bruxelles, l’opération pourrait réduire la concurrence sur les marchés mondiaux de la fourniture de logiciels de conception interactive de produits et d’outils de création de ressources numériques.

C’est pourquoi l’exécutif européen lance maintenant une évaluation approfondie pour déterminer les effets de l’achat et confirmer si Adobe aurait une position qui lui permettrait de restreindre la concurrence dans son secteur. Elle a jusqu’au mois de décembre pour rendre son verdict et donner son feu vert ou freiner l’opération.

Bruxelles prend notamment en compte le fait que Figma est le « leader incontesté » du marché et qu’Adobe est l’un de ses principaux concurrents, et que leur union éliminerait une force concurrentielle importante, sans compter qu’il est peu probable que d’autres acteurs fassent leur entrée sur le marché.

Elle considère également que l’achat aurait un effet sur l’offre de création d’actifs numériques, car il supprimerait l’influence contraignante actuelle de Figma sur les outils de création d’actifs numériques d’Adobe et empêcherait la croissance potentielle de Figma pour en faire un concurrent efficace d’Adobe.

De même, la Commission examinera si l’opération peut exclure des fournisseurs rivaux d’outils de conception de produits interactifs en incluant Figma dans la suite Creative Cloud d’Adobe.

Auteur/autrice

A lire aussi  Les États-Unis poursuivent SpaceX pour discrimination à l'encontre des demandeurs d'asile et des réfugiés dans ses pratiques d'embauche