Caf a gagné 34 millions d’euros au premier semestre, soit 12 % de plus que l’année précédente

SAN SEBASTIÁN, 28 juil. (CALPA PARIS) –

Caf a réalisé un bénéfice net de 34 millions d’euros au premier semestre, soit 12 % de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente, après avoir atteint un chiffre d’affaires de 1 877 millions d’euros, soit 23 % de plus qu’au cours de la période janvier-juin 2022.

Selon l’entreprise gipuzkoane, au cours du premier semestre, elle a atteint un nouveau record dans le carnet de commandes (13 337 millions au 30 juin), avec des ventes record tant dans le secteur ferroviaire (+19 %) que dans celui des autobus (+34 %), avec une croissance à deux chiffres, une augmentation des résultats et une progression de la rentabilité, une stabilité de la situation financière et du ratio dette/EBITDA.

Elle a également indiqué que le carnet de commandes de Solaris a diminué en raison du nombre élevé de livraisons au cours de la période. Le profil du portefeuille est conforme aux objectifs du plan.
Plan stratégique. Ce portefeuille ne comprend pas un certain nombre de contrats en attente de signature, tels que : la maintenance complète de 17 trains électriques pour Media Distancia du contrat de base avec Renfe pour une période de 15 ans (Espagne) ; le contrat pour l’extension de la fourniture des trains de
Media Distancia pour Renfe (Espagne) ; la fourniture d’autobus électriques à Cagliari (Italie) ; la fourniture de trains et de signalisation ERTMS de niveau 1 à Euskotren (Espagne) ; et la fourniture d’autobus à hydrogène à Duisburg (Allemagne). La valeur totale de ces contrats s’élève à plus de 400 millions d’euros.

A lire aussi  Les créations d'entreprises augmentent de 13,9 % en mai, avec 10 404 nouvelles sociétés, un record depuis 2008

D’autre part, il a souligné le chiffre d’affaires historiquement élevé pour un semestre, soutenu par l’important carnet de commandes et la contribution inorganique, ainsi que l’augmentation positive du bénéfice d’exploitation (85 millions), qui a augmenté de 27 %, soit plus que le chiffre d’affaires. Il a toutefois précisé que la hausse des taux d’intérêt, qui a entraîné une augmentation des charges financières, et les différences de taux de change ont eu un impact « négatif » sur le résultat financier.

Il a également souligné que la légère amélioration de la chaîne d’approvisionnement en composants a permis de réduire de plus de 100 le nombre d’autobus en ligne de production en attente de composants manquants par rapport à décembre 2022. Toutefois, il a averti que la stabilité complète de la chaîne d’approvisionnement n’est pas encore en place, et que le nombre d’autobus dans la chaîne de production en attente de composants manquants a été réduit de plus de 100 par rapport à décembre 2022.
chaîne d’approvisionnement.

Pour toutes ces raisons, la société maintient ses perspectives de début d’année, basées sur : la poursuite en cours d’année de la situation actuelle d’approvisionnement en composants ; un second semestre de nette reprise pour Solaris après un premier semestre impacté par l’exécution d’un portefeuille à la rentabilité érodée par le contexte actuel ; et les perspectives économiques stables des principales organisations internationales. Ainsi, elle s’attend à une augmentation du chiffre d’affaires de 10-15%, à une amélioration de la rentabilité par rapport à 2022 et à un dividende en ligne avec l’évolution des résultats.

Auteur/autrice

A lire aussi  Michele Bullock, première femme à diriger la banque centrale d'Australie