Cajamar gagne 59,7 millions jusqu’en juin, soit une hausse de 23,6 %.

MADRID, 4 août (CALPA PARIS) –

Grupo Cajamar a clôturé le premier semestre 2023 avec un bénéfice net de 59,7 millions d’euros, soit une augmentation de 23,6% par rapport à la même période de l’année dernière, a indiqué la banque vendredi lors de la publication de son compte de résultat.

Le revenu total (marge brute) de l’institution financière entre janvier et juin a été de 606,9 millions d’euros, ce qui équivaut à une augmentation de 2,6% par rapport au chiffre d’affaires du premier semestre 2022.

Sur le total des revenus, les revenus nets d’intérêts (marge nette d’intérêts) se sont élevés à 469,2 millions d’euros, en hausse de 42,7% par rapport à l’année précédente. En revanche, les revenus nets de commissions ont augmenté de 0,7% à 135,8 millions, tandis que le résultat des entreprises investies a eu un impact sur le revenu par la méthode de mise en équivalence de 24,4 millions, en hausse de 13,8%.

Du côté des coûts, les frais de personnel ont augmenté de 8,5 % pour atteindre 187 millions d’euros, tandis que les autres frais administratifs se sont élevés à 94,9 millions d’euros, en hausse de 2,9 %. En conséquence, le bénéfice d’exploitation a diminué de 1,3 % pour atteindre 288,3 millions d’euros.

Dans les lignes comptables des impacts financiers, la banque a augmenté ses provisions à 45 millions d’euros, soit 12 fois plus qu’au premier semestre 2022. Elles sont compensées par des dépréciations d’actifs financiers à hauteur de 88,4 M€, en baisse de 27,7%. Elle enregistre également un impact de 63,9 M€ au titre des dépréciations sur les autres actifs, en baisse de 26,2 %.

A lire aussi  Indra versera un dividende brut de 0,25 euro par action le 12 juillet

Si l’on s’en tient au compte de résultat du deuxième trimestre, le groupe bancaire a obtenu un bénéfice net de 35,6 millions d’euros, soit 72,8 % de plus qu’entre avril et juin 2022 ; tandis que la marge brute s’est élevée à 325,5 millions, soit 38,6 % de plus.

BILAN ET SOLVABILITÉ

En ce qui concerne le bilan de la banque, le Grupo Cajamar avait un actif total de 61 975 millions d’euros, soit 0,5 % de moins que l’année précédente, principalement en raison de la baisse de 28,9 % des liquidités dans les banques centrales à la suite du retrait des mesures de relance de la Banque centrale européenne (BCE).

Sur le total de l’actif, les prêts et avances aux clients s’élevaient à 36 672 millions d’euros, soit une augmentation de 5,1 % par rapport à l’année précédente.

Le total du passif, quant à lui, s’est contracté de 0,9 % à la fin du semestre pour atteindre 58 064 millions d’euros. Sur ce chiffre, les dépôts de la clientèle ont augmenté de 2,6% à 42,234 milliards d’euros, tandis que les dépôts auprès des banques centrales se sont contractés de moitié à un peu plus de 5 milliards.

Le bilan de Cajamar montre que les dépôts de la clientèle sur les comptes à vue ont diminué de 500 millions d’euros au cours de l’année écoulée, pour atteindre un peu plus de 37 milliards d’euros, tandis que les dépôts à terme ont augmenté de 1,5 milliard d’euros, pour atteindre près de 5,2 milliards d’euros.

A lire aussi  Tubacex versera le 6 juin un dividende final de 0,063 euro par action.

Au 30 juin 2023, la banque disposait de 7 585,1 millions d’euros de fonds de clients dans des produits hors bilan, soit une augmentation de 26,2 %. Les actifs des fonds communs de placement s’élèvent à 4 963,3 M€, en hausse de 24,1 %, tandis que les produits de taux et d’actions doublent leur volume pour atteindre 1 216 M€.

Par ailleurs, l’établissement de crédit dispose de 913,9 millions d’euros en plans de pension, en baisse de 1,4 %, et de 491,7 millions en assurance-épargne, en recul de 8,6 % sur un an.

Le groupe bancaire a terminé le semestre avec un ratio NPL de 2,24%, en baisse de 26 points de base par rapport à la fin mars et de 73 points de base par rapport à l’année précédente. Le ratio de couverture a baissé de 5,47 points de pourcentage sur l’année pour atteindre 69,03%.

En ce qui concerne la solvabilité, le ratio de capital CET1 dans sa variante « fully loaded », la plus haute qualité, était de 13,29 à la fin du semestre, soit une baisse de six points de base par rapport au premier trimestre et une amélioration de 31 points par rapport à l’année dernière. Le ratio de capital total a augmenté de 25 points de base en glissement annuel pour atteindre 15,66 %.

La banque a réduit ses effectifs de 22 personnes par rapport à la fin du premier trimestre, pour atteindre 5 204 employés, mais a augmenté son nombre total de succursales de deux, pour atteindre 844.

Auteur/autrice

A lire aussi  Telefónica proposera aux syndicats un plan d'incitation au départ pour un maximum de 5 000 travailleurs.