Coca-Cola Europacific Partners gagne 26,5 % de plus et achète un embouteilleur philippin pour 1,64 milliard d’euros

Les ventes en Espagne et au Portugal augmentent de 12,5% à 1,541 milliard d’euros

MADRID, 2 (CALPA PARIS)

Coca-Cola Europacific Partners (CCEP) a obtenu un bénéfice net comptable de 854 millions d’euros au cours du premier semestre de cette année, soit une augmentation de 26,5 % par rapport à la même période de l’année dernière, selon la multinationale, qui a annoncé sa proposition d’acquérir, avec Aboitz Equity Ventures, l’embouteilleur philippin (CCBPI) de The Coca-Cola Company pour 1,8 milliard de dollars (1,64 milliard d’euros).

Plus précisément, sur une base comparable, le bénéfice net de la société a augmenté de 14% entre janvier et juin pour atteindre 847 millions d’euros, tandis que le chiffre d’affaires comptable s’est élevé à 8 977 millions d’euros, soit 8,4% de plus qu’au premier semestre 2022.

Le résultat opérationnel comptable des six premiers mois de l’année s’élève à 1 170 M€, en hausse de 21 %, tandis qu’à données comparables, il s’établit à 1 165 M€, en hausse de 10,8 %.

« Nous sommes très fiers d’avoir clôturé un excellent premier semestre, au cours duquel nous avons enregistré une forte croissance du chiffre d’affaires et du bénéfice net et généré un solide flux de trésorerie. Nos performances reflètent une forte exécution sur le marché et des relations solides avec nos clients. Cela s’est traduit par une solide croissance des volumes sur tous les marchés où nous sommes présents », a déclaré Damian Gammel, PDG de Coca-Cola Europacific Partners.

Les ventes de la multinationale en Espagne et au Portugal ont augmenté de 12,5 % pour atteindre 1 541 millions d’euros, grâce à la reprise de la consommation hors domicile au premier trimestre, contrairement aux restrictions imposées par Covid.

A lire aussi  M. Calviño évalue les chiffres "record" de l'emploi : "Le marché du travail et l'économie conservent un fort dynamisme".

En ce qui concerne les différentes boissons du portefeuille, Coca-Cola, Coca-Cola Zero et Aquarius ont enregistré de bonnes performances au premier semestre, tandis que les volumes de Monster ont connu une croissance à deux chiffres, tant au deuxième trimestre qu’au premier semestre.

L’embouteilleur a déclaré que l’augmentation des recettes/caisses unitaires au cours du premier semestre de l’année était due aux prix pratiqués au cours du premier trimestre, ainsi qu’à la bonne combinaison de canaux et d’emballages, qui a été très positive en raison de la croissance du segment hors domicile.

CROISSANCE AVEC L’ACHAT DE L’EMBOUTEILLEUR PHILIPPIN

D’autre part, la multinationale a fait savoir qu’elle avait envoyé une lettre d’intention non contraignante pour acquérir, avec Aboitz Equity Ventures, l’embouteilleur philippin, une entreprise à la « rentabilité attrayante » et aux « perspectives de croissance ».

« Nous sommes ravis d’annoncer l’acquisition de Coca-Cola Beverages Philippines Inc, avec Aboitz Equity Ventures Inc, l’un des principaux conglomérats du marché local. Il s’agit d’une excellente occasion d’acquérir une entreprise bien établie et bien gérée, avec de très bonnes perspectives de croissance et de rentabilité », a déclaré Damian Gammel, PDG de Coca-Cola Europacific Partners.

Avec cette acquisition, CCEP continue de croître et de soutenir sa transformation en Indonésie. « Cette étape nous donne une présence plus diversifiée au sein de notre segment API, ce qui soutient la transformation de l’Indonésie et nos objectifs stratégiques à moyen terme », a déclaré Damian Gammel.

L’embouteilleur a déclaré que l’acquisition était conforme à ses objectifs de croissance durable et plus forte grâce à la diversification et à l’échelle.

En tant que tel, CCEP sera le propriétaire majoritaire avec 60% de la société, tandis qu’AEV détiendra une participation de 40%. L’embouteilleur aura un organe de direction composé de cinq membres, dont trois seront nommés par CCEP et deux par AEV, tandis que le cabinet présidé par Sol Daurella nommera le PDG. Une opération encore soumise à une série de conditions, selon l’embouteilleur.

A lire aussi  L'Ibex 35 clôture avec une légère hausse de 0,04% dans une journée sans références macroéconomiques.

Auteur/autrice