Disney perd 417 millions d’euros au troisième trimestre et augmente ses prix après avoir annoncé un nouveau plan publicitaire

Bénéfices en baisse de 30% sur neuf mois à 1 895,9 millions d’euros

MADRID, 10 août (CALPA PARIS) –

Le géant américain des loisirs et du divertissement The Walt Disney Company a enregistré une perte nette de 460 millions de dollars (417,5 millions d’euros) au troisième trimestre de son exercice fiscal, contre un bénéfice de 1.409 millions de dollars (1.278,7 millions d’euros) à la même période de l’année précédente, a indiqué la société.

Le PDG de The Walt Disney Company, Robert A. Iger, a souligné que les résultats du trimestre reflètent ce que la multinationale a réalisé grâce à la transformation « sans précédent » qu’elle entreprend chez Disney pour restructurer l’entreprise, améliorer l’efficacité et remettre la créativité au cœur de ses activités.

Le chiffre d’affaires de la multinationale entre avril et juin a atteint 22,33 milliards de dollars (20 264,6 millions d’euros), soit 3,8 % de plus que le chiffre d’affaires de la même période de l’année précédente.

Par secteur d’activité, la division médias et divertissement a vu son chiffre d’affaires baisser de 1% à 14.004 millions de dollars (12.708,9 millions d’euros), tandis que l’unité parcs d’attractions a vu ses revenus augmenter de 13% à 8.326 millions de dollars (7.556,4 millions d’euros).

A la fin du troisième trimestre, Disney comptait 105,7 millions d’abonnés à son service Disney+, tandis que le nombre d’utilisateurs payants d’ESPN+ atteignait 25,2 millions et que les abonnés à Hulu totalisaient 48,3 millions d’utilisateurs.

Ainsi, sur les neuf premiers mois de son exercice, The Walt Disney Company a enregistré un bénéfice net attribuable de 2,09 milliards de dollars (1 895,9 millions d’euros), soit près de 30 % de moins qu’un an plus tôt.

A lire aussi  Les ventes de logements accélèrent leur chute en avril à 8,1 % et atteignent leur niveau le plus bas depuis deux ans

Le chiffre d’affaires de la multinationale sur les neuf premiers mois a atteint 67.657 millions de dollars (61.379,7 millions d’euros), soit une augmentation de 8%.

En termes de prévisions, l’entreprise devrait dépasser son objectif initial d’enregistrer 5,5 milliards de dollars (4 989,8 millions d’euros) d’économies, ainsi que d’améliorer son revenu d’exploitation direct au consommateur d’environ 1 milliard de dollars (907 millions d’euros) en seulement trois trimestres.

NOUVELLE FORMULE D’ABONNEMENT AVEC PUBLICITÉ EN EUROPE ET AU CANADA.

The Walt Disney Company a annoncé jeudi qu’elle activerait une nouvelle formule d’abonnement avec publicité en Europe, y compris en Espagne, et au Canada le 1er novembre, après le « lancement réussi » de cette formule aux États-Unis.

Dans ce sens, la multinationale a expliqué qu’au fur et à mesure que les prix des différentes formules seront mis à jour plus tard dans l’année, les abonnés aux États-Unis auront accès à une nouvelle formule d’abonnement combinée sans publicité, à partir du 6 septembre, avec Disney+ Premium et Hulu pour 19,99 dollars (18,14 euros) par mois.

Au niveau international, Disney+ élargit également le choix et les options de valeur avec le lancement d’un nouveau niveau « Standard », ainsi que « Standard avec publicités » dans certains marchés d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique (EMEA) et du Canada.

Plus précisément, les nouveaux forfaits avec publicité coûteront 5,99 € par mois dans la zone EMEA et 7,99 $ (7,25 €) par mois au Canada.

En outre, les abonnés actuels sur les marchés concernés resteront sur le niveau « premium sans publicité » lorsque le prix de leur abonnement augmentera en décembre, à moins qu’ils ne choisissent de passer à l’un des nouveaux forfaits moins chers.

A lire aussi  Debra Crew prend la direction de Diageo un mois avant la date prévue

Auteur/autrice