En Espagne, le taux de télétravail est de 8 %, soit deux points de moins que la moyenne européenne.

MADRID, 16 sept. (CALPA PARIS) –

L’Espagne occupe la dix-septième place dans le classement de l’Union européenne sur le télétravail, avec 8 % de personnes qui travaillent régulièrement par voie télématique, un chiffre inférieur à la moyenne de 10 % pour le continent et qui est loin d’être en tête de liste, selon les données d’Eurostat fournies par Infojobs à l’occasion de la journée du télétravail.

Ce chiffre de 8% est loin des records des pays en tête de liste. La première place est occupée par l’Irlande, où une personne sur quatre travaille régulièrement à domicile. Viennent ensuite la Finlande (23%), la Suède (18%) et les Pays-Bas (18%). De l’autre côté de la médaille, on trouve la Roumanie (1 %), la Bulgarie (2 %), la Hongrie et la Grèce (3 %).

Selon les données de l’Enquête sur les forces de travail (EPA) compilées par l’INE, au deuxième trimestre 2023, 7,3% des travailleurs salariés en Espagne exerçaient leur activité professionnelle depuis leur domicile plus de la moitié des jours où ils travaillaient. En termes absolus, un total de 1 527 800 personnes pratiquaient le télétravail. À ce chiffre s’ajoutent 6,6 % de personnes déclarant télétravailler occasionnellement (1 381 200 personnes).

Cependant, Infojobs indique que si l’on prend en compte le travail à distance à 100 % et d’autres formats hybrides, le télétravail en Espagne atteint 22 % des travailleurs. Il souligne également qu’une offre d’emploi sur cinq enregistrée sur sa plateforme cette année offre la possibilité de télétravailler. Sur près de 1,7 million d’offres d’emploi publiées sur Infojobs depuis le début de l’année, 308 382 incluent une forme ou une autre d’option de télétravail. Cela dit, ce chiffre est en baisse de 15,5 % par rapport à l’année précédente.

A lire aussi  La Cour suprême rejette la demande d'un homme qui prétendait être le frère de la famille Koplowitz.

En ce qui concerne le profil des personnes qui télétravaillent, elles ont entre 25 et 44 ans, résident dans des villes de plus de 100 000 habitants, ont une formation universitaire et un revenu mensuel net de plus de 2 500 euros. D’autre part, près de la moitié des 20 emplois qui arrivent en tête du classement des offres d’emploi avec travail à distance appartiennent au secteur de l’informatique et des télécommunications.

Auteur/autrice