Endesa recherche un partenaire minoritaire pour son portefeuille d’énergies renouvelables de 2 000 MW

MADRID, Sep 18 (CALPA PARIS) –

Endesa cherche à entrer dans un partenariat stratégique avec une participation minoritaire pour un portefeuille renouvelable d’environ 2.000 mégawatts (MW) d’énergie, ont déclaré des sources financières à Europa Press.

Plus précisément, ce portefeuille comprendrait à la fois des projets en exploitation et en développement, principalement photovoltaïques, et la transaction valoriserait le portefeuille total à environ 2 000 millions d’euros. Les sources consultées par Europa Press ont refusé de commenter l’affaire.

Selon « Cinco Días », Endesa a confié à Santander et à Intesa San Paolo la vente de cette participation minoritaire dans ce portefeuille de projets renouvelables.

À la fin du premier semestre, l’entreprise d’électricité dirigée par José Bogas disposait de 9 300 MW d’énergie renouvelable (hydroélectrique, solaire et éolienne) sur le territoire espagnol, soit 800 MW de plus qu’à la fin du mois de juin 2022. Le plan stratégique d’Endesa pour 2025 vise à atteindre une capacité de 13 900 MW.

STRATÉGIE D’ENTRÉE DES ACTIONNAIRES MINORITAIRES.

L’entrée de partenaires minoritaires est une stratégie courante de financement de l’expansion des énergies renouvelables par les groupes énergétiques.

À cet égard, Iberdrola, par exemple, a conclu une alliance stratégique avec le fonds souverain norvégien, géré par Norges Bank Investment Management, pour co-investir dans 1 265 mégawatts (MW) de nouvelles capacités renouvelables en Espagne et, en outre, les deux sociétés travaillent à étendre l’alliance à plus de 500 MW d’énergies renouvelables dans la péninsule ibérique.

La compagnie d’électricité dirigée par Ignacio Sánchez Galán a également signé une alliance avec Energy Infrastructure Partners pour co-investir dans le parc éolien offshore de Wikinger et renforcer son portefeuille d’éoliennes offshore, entre autres opérations de cette nature.

A lire aussi  L'Ibex 35 augmente de 0,7 % en semaine et reste à 9 300 points après avoir entendu la déclaration de Powell.

Repsol envisageait également de vendre une participation de 49 % dans un portefeuille de projets éoliens et photovoltaïques en Espagne, en cours d’exploitation ou sur le point d’être mis en service, conformément à sa stratégie d’intégration de partenaires minoritaires dans ces projets.

Ces alliances par l’entrée de partenaires minoritaires font également partie de la stratégie de la compagnie pétrolière pour le développement de son portefeuille d’énergies renouvelables. Ainsi, en juillet dernier, elle a conclu une nouvelle alliance avec Pontegadea, le véhicule d’investissement du fondateur d’Inditex, Amancio Ortega, pour lui vendre une participation de 49 % dans le complexe photovoltaïque  » Kappa  » de l’énergéticien pour 27 millions d’euros.

Auparavant, en novembre 2021, Repsol avait également conclu avec l’homme le plus riche d’Espagne et l’une des plus grandes fortunes du monde la vente d’une participation similaire dans le parc éolien « Delta » pour un investissement de 245 millions d’euros.

En mars de l’année dernière, le groupe dirigé par Josu Jon Imaz a également vendu une participation de 49 % dans la centrale photovoltaïque « Valdesolar » à The Renewables Infrastructure Group (TRIG) pour 117 millions d’euros.

En outre, en juin 2022, Repsol a conclu la vente d’une participation de 25 % dans sa filiale d’énergies renouvelables au consortium formé par Crédit Agricole Assurances et le fonds suisse Energy Infrastructure Partners (EIP) pour 905 millions d’euros, en assumant également la partie correspondante de la dette.

Auteur/autrice