Getir annonce un plan de licenciement en Espagne pour assurer sa viabilité avec un modèle d’entreprise durable.

MADRID, 31 mai (CALPA PARIS) –

L’entreprise de livraison ultra-rapide Getir, qui opère dans neuf pays, a annoncé mercredi aux représentants des travailleurs son intention d’engager une procédure de licenciement collectif en Espagne.

L’entreprise a précisé que cette mesure ne concernerait que l’Espagne, où elle a l’intention d’ajuster sa structure, « en cherchant à opérer de manière plus efficace et efficiente, afin d’essayer d’assurer la viabilité en Espagne avec un modèle d’entreprise durable », selon un communiqué.

Getir a expliqué que, comme d’autres entreprises, elle a été « obligée de réévaluer ses plans de croissance, ses stratégies et son modèle opérationnel en réponse aux perspectives économiques difficiles, marquées par l’incertitude, l’inflation et la hausse des taux d’intérêt ».

L’entreprise de livraison ultra-rapide a souligné que l’objectif de ce plan de licenciement (ERE) est de « créer un modèle durable en Espagne », tout en précisant que cet ajustement des effectifs n’affectera pas les clients, qui pourront continuer à utiliser ses services « comme d’habitude ».

Ainsi, Getir, qui n’a pas communiqué le nombre de travailleurs concernés par cette procédure, entamera les négociations avec les représentants syndicaux le 15 juin.

L’entreprise de livraison ultra-rapide est actuellement présente à Madrid, Barcelone, Valence, Saragosse, Séville et Malaga, où elle comptait près de 3 000 employés, selon les données de l’entreprise datant de l’été dernier.

Getir est née en 2015 à Istanbul en tant que première entreprise d’achat « en ligne » ultra-rapide au monde, et opère actuellement dans neuf pays sur trois continents, étant présente dans des villes européennes telles que Londres, Amsterdam, Madrid, Berlin et Paris.

A lire aussi  Les États-Unis ordonnent à Nvidia de cesser "immédiatement" d'exporter certaines puces d'IA

Auteur/autrice