Iberblue Wind prévoit de construire un deuxième parc éolien offshore flottant en Andalousie pour un montant de plus de 2,5 milliards d’euros.

MADRID, 16 mai (CALPA PARIS) –

IberBlue Wind prévoit un deuxième parc éolien offshore flottant en Andalousie qui aura une capacité installée de 990 mégawatts (MW) et sera situé dans les eaux limitrophes de Grenade et d’Almeria, a déclaré la société, qui a estimé que l’investissement dans le développement et la construction pourrait dépasser les 2 500 millions d’euros.

Le promoteur du projet renouvelable, une coentreprise formée par l’Irlandais Simply Blue Group et les Espagnols Proes Consultores et FF New Energy Ventures, a déjà présenté au ministère de la Transition écologique et du Défi démographique le document initial du projet (DIP), qui comprend l’intention de réaliser le projet et une analyse de sa faisabilité technique d’un point de vue environnemental.

Concrètement, le projet, baptisé « La Pinta » en hommage à l’une des trois caravelles utilisées par Christophe Colomb lors de son premier voyage en Amérique, sera situé au large des côtes d’Adra et de Motril et occupera une superficie d’environ 316 kilomètres carrés.

Le parc éolien comprendra 55 éoliennes de 18 MW chacune et sera situé à une distance de la côte comprise entre 15 et 35 kilomètres, ce qui minimise son impact visuel. Une fois opérationnel, le parc aura la capacité de fournir de l’électricité à plus de 670 000 foyers.

La société a indiqué que le développement et la construction du parc pourraient impliquer un investissement estimé à plus de 2,5 milliards d’euros et générer plus de 3 300 emplois.

L’entreprise a déclaré avoir déjà établi des contacts avec le gouvernement régional d’Andalousie, les mairies, les associations et les organismes représentatifs de la région, « dans le but de garantir une intégration satisfaisante des parcs dans l’environnement ».

A lire aussi  Selon EY, le portefeuille de prêts hypothécaires de l'Espagne diminuera de 1,7 % cette année et ne se redressera pas avant 2026.

Le directeur des relations institutionnelles d’IberBlue Wind, Julio Vera, a déclaré que l’Andalousie est « une région clé pour le développement de l’éolien offshore en Espagne ». « Elle dispose d’une excellente ressource éolienne, de bonnes infrastructures et d’une capacité potentielle à devenir un centre de référence pour la mise en œuvre de ce type de projet, a-t-il déclaré.

DEUXIÈME PROJET EN ANDALOUSIE.

Il s’agit du deuxième parc éolien qu’IberBlue Wind prévoit de construire en Andalousie, après avoir annoncé en novembre dernier le projet « Nao Victoria » dans la mer d’Alboran, au large de Malaga et de Cadix, d’une capacité installée de 990 MW.

Il est rejoint par trois autres projets qui ont également été présentés aux autorités dans différentes régions de la péninsule ibérique. Botafogo » a été le premier parc éolien annoncé par la société au Portugal, au large de Figueira da Foz, avec une capacité de 990 MW. Il est rejoint par le premier projet éolien offshore transfrontalier, dans les eaux de l’Atlantique Nord bordant Pontevedra et Viana do Castelo (Portugal), qui comprendrait les parcs éoliens « Juan Sebastián Elcano » et « Creoula », avec une capacité installée totale de 1.960 MW.

Auteur/autrice