Ibercaja gagne 192 millions d’euros au premier semestre, soit une augmentation de 70,2 %.

Il s’agit de son bénéfice net le plus élevé au premier semestre depuis 2014

MADRID/ZARAGOZA, 28 (CALPA PARIS)

Ibercaja a terminé le premier semestre 2023 avec un bénéfice net de 192 millions d’euros, soit 70,2% de plus que celui obtenu jusqu’en juin 2022, grâce à la performance positive des revenus récurrents dans un environnement de hausse des taux d’intérêt, comme l’a indiqué l’entité ce vendredi.

Il s’agit du bénéfice net le plus élevé obtenu par la banque au cours d’un premier semestre depuis 2014 et représente une « avancée structurelle pertinente » de sa rentabilité, portée par l’augmentation des revenus nets d’intérêts, qui ont progressé de 48,7 % par rapport au montant obtenu au cours des six premiers mois de l’année dernière, jusqu’à 321 millions, le dynamisme commercial et la « solidité » de son bilan.

Avec cette augmentation des revenus récurrents et des dépenses contenues, Ibercaja a augmenté son bénéfice avant provisions de 47,1 % par rapport au premier semestre 2022, atteignant 270 millions d’euros.

Le ratio NPL de la banque s’est établi à 1,6 % à la fin du mois de juin, ce qui représente un différentiel de 194 points de base par rapport à la moyenne du secteur ; et le degré de couverture des créances douteuses a atteint 91,6 %.

Les actifs à problèmes, qui comprennent les actifs non performants et saisis, ont diminué de 3,3% à EUR 882 millions au cours du premier semestre de l’année. Le ratio des actifs à problèmes est resté inchangé à 2,9% et le ratio de couverture a augmenté à 77,7% au premier semestre.

Le ratio de capital CET1 « entièrement chargé » a augmenté au premier semestre pour atteindre 12,7 %, et le ratio de capital total « entièrement chargé » s’est établi à 17,4 %, tous deux en ligne avec l’objectif de la banque et préservant un « tampon significatif » par rapport aux minimums fixés par les régulateurs.

Les formalisations de prêts et de crédits ont totalisé 3 139 millions d’euros au premier semestre, un volume similaire à la même période de l’année précédente, malgré l’environnement d’incertitude, qui a réduit les décisions d’investissement à long terme des entreprises, et l’augmentation des taux d’intérêt, qui a ralenti l’achat de logements par les familles, selon la banque elle-même.

A lire aussi  Solvay gagne 1,226 milliard d'euros jusqu'en septembre, soit 9% de moins, et paie un dividende de 1,62 euros.

Le portefeuille de prêts bruts (hors pensions) s’élevait à 29.217 millions à la fin du mois de juin, sans changement par rapport à la fin de l’année 2022. Par conséquent, la part de marché de la banque reste stable dans les prêts aux ménages et aux entreprises.

CHIFFRES HISTORIQUES

Les fonds de la clientèle d’Ibercaja ont augmenté de 0,6 % au premier semestre, à 69 417 millions d’euros, grâce aux performances de la gestion d’actifs et de l’assurance-vie, qui ont atteint des chiffres historiques, et à la récupération des rendements positifs sur les actifs sous gestion. Par rapport au solde de fin 2019 et après la forte croissance enregistrée pendant la pandémie, les fonds de la clientèle ont augmenté de plus de 8 700 millions d’euros, soit 14,5 %.

La banque indique qu’elle continue de se concentrer sur la diversification des fonds de la clientèle vers des produits à plus forte valeur ajoutée, tels que les fonds communs de placement, les plans de retraite et l’assurance épargne-vie, qui représentent désormais 51,1 % du total des fonds de la clientèle ; et l’environnement de taux d’intérêt, qui a stimulé les revenus nets d’intérêts de 48,7 % à 321 millions d’euros, a conduit à des revenus récurrents de 596 millions d’euros, en hausse de 27,7 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Les nouvelles entrées dans les fonds communs de placement, les plans de retraite et l’assurance épargne ont totalisé 3 144 millions d’euros entre janvier et juin, un chiffre record qui a conduit à un nouveau record historique des actifs sous gestion et de l’assurance vie de 35 450 millions d’euros en juin, soit 12,0 % de plus qu’à la fin de l’année 2022.

Les contributions aux fonds communs de placement se sont élevées à 2 370 millions au premier semestre, la banque obtenant 16,9 % du total du système ; et le solde sous gestion a progressé de 14,9 %, atteignant une part de marché de 6,3 %, soit une augmentation de 45 points de base entre janvier et juin. Ce dynamisme différentiel a permis à la Banque de gagner 45 points de base de part de marché au cours des six premiers mois pour atteindre 6,3 %, ce qui constitue une nouvelle étape.

A lire aussi  Realia annonce la distribution d'un dividende de 41 millions d'euros et annule l'assemblée du 14 juin

Au cours de cette période, selon la banque, l’excellente performance des zones d’expansion consolidées d’Ibercaja est une fois de plus remarquable, car le volume des contributions de Madrid, de l’Arc méditerranéen, de l’Andalousie et de l’Estrémadure représente maintenant plus de 40 % de l’afflux total.

En outre, la performance de l’ensemble de la gamme de fonds d’investissement d’Ibercaja a permis aux participants de retrouver le chemin des rendements positifs, après la performance négative qui a caractérisé les marchés financiers en 2022. Ainsi, au cours des 12 derniers mois, l’ensemble des fonds de la Banque a accumulé un rendement moyen de 3,76 %.

D’autre part, l’environnement actuel des taux d’intérêt a encouragé la banque à poursuivre l’actualisation de sa gamme de produits d’assurance épargne-vie. La part de marché de ces produits a augmenté de 27 points de base au cours de l’année pour atteindre 3,7 %.

La production de nouveaux produits d’assurance des risques a, quant à elle, enregistré des résultats positifs, tant en ce qui concerne les risques non-vie que les risques vie. Ainsi, la nouvelle production de primes d’assurance vie et non-vie a augmenté de 7,0 % en glissement annuel. Le portefeuille de ces produits d’assurance a augmenté de 4,9 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 150 millions d’euros (6,5 % en non-vie et 1,0 % en vie).

LES REVENUS NETS D’INTÉRÊTS ATTEIGNENT 321 MILLIONS

Les revenus nets d’intérêts ont augmenté de 48,7% par rapport à l’année précédente pour atteindre 321 millions, entraînant une croissance des revenus récurrents de 27,7% par rapport à l’année précédente pour atteindre 596 millions d’euros.

Le rendement du portefeuille de prêts s’est établi à 3,0 % au deuxième trimestre de l’année.

A lire aussi  La CNMV met en garde contre 15 entités non autorisées à fournir des services d'investissement

La stratégie d’Ibercaja consistant à diversifier l’épargne de ses clients vers la gestion d’actifs et l’assurance-vie lui permet de maintenir des niveaux contenus du coût de l’épargne des particuliers. En conséquence, la marge client s’est établie à 2,8 % au deuxième trimestre, soit une amélioration de 156 points de base par rapport à l’année précédente. Les revenus nets de commissions se sont élevés à 221 millions d’euros au premier semestre, soit une baisse de 1,2 % par rapport à l’année précédente.

Les commissions non bancaires ont diminué de 1 million d’euros, soit -0,6 %, par rapport aux six premiers mois de l’année dernière, en raison de l’évolution des marchés financiers en 2022.

L’évolution des revenus récurrents permet de compenser dans la marge brute, qui a augmenté de 22,0% à 566 millions d’euros, l’impact du prélèvement temporaire établi par le gouvernement, qu’Ibercaja a comptabilisé au premier trimestre de l’année pour 28,9 millions d’euros.

Les dépenses récurrentes ont augmenté de 5,5 % par rapport à l’année précédente, principalement en raison de la hausse des frais de personnel, qui ont augmenté de 11 millions, soit 6,5 % par rapport à l’année précédente. En février, Ibercaja a versé 6 millions d’euros à son personnel pour compenser les effets de l’inflation sur leurs salaires. Si l’on exclut cet impact, les dépenses d’exploitation ont augmenté de 3,3 % d’une année sur l’autre.

APPLICATION BANCAIRE MOBILE

Les utilisateurs de l’application bancaire mobile d’Ibercaja ont augmenté de 11,3 % depuis juin de l’année dernière, pour atteindre 700 000, et les clients numériques représentent désormais 61,8 % du total, 934 000 d’entre eux ayant utilisé l’un des canaux non présentiels au cours du dernier mois, contre 766 000 en 2019.

Les ventes réalisées par la Banque via ses canaux non présentiels représentent 40,5 %, les ventes de prêts hypothécaires représentant 29,8 % du total et les ventes d’assurance-risque 9,0 %.

Ibercaja est également la deuxième institution financière, parmi les neuf évaluées, à obtenir le meilleur score dans l’indice de satisfaction générale préparé par BMKS en juin 2023.

Auteur/autrice