La compagnie pétrolière argentine YPF réduit d’un tiers son bénéfice semestriel, qui s’établit à 656 millions d’euros

MADRID, 11 août (CALPA PARIS) –

La compagnie pétrolière argentine YPF a gagné 721 millions de dollars (656 millions d’euros) au premier semestre, réduisant son bénéfice net de 33,1 pour cent par rapport à la même période de l’année précédente.

La société a encaissé 8,613 milliards de dollars (7,837 milliards d’euros), soit une légère baisse de 1,6 % par rapport aux six premiers mois de 2022. La hausse des prix du gaz naturel et l’augmentation de la demande pour des raisons saisonnières ont permis de maintenir le chiffre d’affaires, qui a été quelque peu affecté par la baisse des prix des carburants et la diminution du volume expédié.

Les coûts d’exploitation ont augmenté de 24,5 % en glissement annuel au cours du premier semestre de cette année pour atteindre 2 994 millions de dollars (2 724 millions d’euros). Cette augmentation est le résultat d’une évolution négative des variables macroéconomiques telles que l’inflation et la dévaluation de la monnaie.

Dans le même temps, l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) a chuté de 16,9% à 2.191 millions de dollars (1.994 millions d’euros). Cette réduction est principalement due à une légère baisse des prix des carburants locaux en dollars et à des pressions accrues sur les coûts, principalement compensées par des ventes saisonnières de gaz naturel plus élevées.

Le résultat d’exploitation s’établit à 556 M$ (506 M€), en baisse de 56,9 % par rapport au premier semestre 2022. Au 30 juin, la dette a augmenté de 269 millions de dollars (244,8 millions d’euros), en hausse de 4,5 %, pour atteindre 6 312 millions de dollars (5 745 millions d’euros).

A lire aussi  La BCE devrait relever ses taux d'intérêt lors de la réunion de cette semaine, mais la réunion de septembre est "ouverte".

Enfin, il convient de souligner l’activité d’investissement d’YPF au cours de ce semestre. En pourcentage, le montant alloué aux investissements a augmenté de 63,5 % par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 2 672 millions de dollars (2 432 millions d’euros).

Auteur/autrice