La reprise chinoise s’essouffle, plombée par le secteur manufacturier, selon l’indice PMI

MADRID, 31 mai (CALPA PARIS) –

L’activité de l’économie chinoise a de nouveau progressé en mai pour le cinquième mois consécutif, selon l’indice composite des directeurs d’achat (PMI) publié par le Bureau national des statistiques, qui est tombé à 52,9 points contre 54,4 le mois précédent, principalement en raison de la contraction observée dans le secteur manufacturier.

Dans ce cas, l’indice PMI manufacturier chinois s’est détérioré en mai à 48,8 points contre 49,2 le mois précédent, son plus mauvais résultat depuis décembre dernier, tandis que l’indice PMI non manufacturier s’est modéré à 54,5 points contre 56,4 en avril.

« Bien que cela implique un ralentissement de la dynamique en mai, le PMI composite reste au-dessus de son niveau moyen sur cinq ans et est toujours cohérent avec des gains relativement solides », a déclaré Julian Evans-Pritchard, responsable de la Chine au cabinet de conseil Capital Economics.

En ce qui concerne l’activité des usines chinoises, l’indice de production était de 49,6 points au mois de mai, soit une baisse de 0,6 point de pourcentage par rapport au mois précédent, ce qui indique que les activités de production de l’industrie manufacturière se sont ralenties.

De son côté, l’indice des nouvelles commandes était de 48,3 points, en baisse par rapport aux 48,8 points d’avril, ce qui indique que la demande sur le marché manufacturier a continué de chuter, tandis que l’indice de l’emploi s’est détérioré de quatre dixièmes pour atteindre 48,4 points.

Dans le même temps, dans le secteur non manufacturier, l’indice de l’activité commerciale dans la construction était de 58,2 points, contre 63,9 en avril, tandis que le chiffre pour le secteur des services est tombé à 53,8 contre 55,1 le mois précédent.

A lire aussi  Le prix de l'électricité baissera de 25,85 % ce dimanche, pour atteindre 72,82 euros/MWh.

Parallèlement, l’indice des nouvelles commandes était de 49,5 points, contre 56 le mois précédent, indiquant une baisse de la demande sur le marché non manufacturier, y compris une baisse des nouvelles commandes dans la construction à 49,5 points contre 53,5 en avril, ainsi que dans le secteur des services, où les nouvelles commandes étaient en baisse à 49,5 contre 56,4 le mois précédent.

L’indice des prix des intrants était de 47,4 en mai, en baisse de 3,7 points de pourcentage par rapport au mois précédent, ce qui indique que le niveau global des prix des intrants utilisés par les entreprises non manufacturières est passé de la hausse à la baisse. De son côté, l’indice des prix de vente était de 47,6 points, en baisse par rapport aux 50,3 points d’avril.

En ce qui concerne l’emploi dans le secteur non manufacturier, l’indice s’est établi à 48,4 points en mai, contre 48,3 le mois précédent, ce qui indique que le niveau de l’emploi dans les entreprises non manufacturières s’est légèrement redressé.

Auteur/autrice