Le comité consultatif de l’Ibex se réunit la semaine prochaine et aucun changement n’est attendu dans l’indice.

MADRID, 4 juin (CALPA PARIS) –

Le Comité technique consultatif de l’Ibex tiendra une nouvelle réunion ordinaire ce jeudi 8 juin 2023, bien que les analystes consultés par Europa Press ne s’attendent pas à ce qu’une modification de la composition de l’Ibex 35 soit décidée lors de cette réunion.

Les derniers changements dans le sélectif ont eu lieu lors de la réunion extraordinaire du 19 décembre, lorsque le Comité a décidé d’incorporer Unicaja Banco dans l’Ibex à la place de Siemens Gamesa en raison du résultat de l’offre publique d’achat de Siemens Energy.

À son tour, Unicaja a été remplacée par Talgo dans l’Ibex Medium Cap, ce qui a entraîné l’entrée de Nextil par Talgo dans l’Ibex Small Cap.

Pour prendre ses décisions sur la composition de l’Ibex, le Comité technique consultatif prend en compte le volume de transactions en euros sur le marché des ordres au cours des six mois précédant la réunion (période de contrôle) et analyse des aspects tels que le nombre de transactions contractées ou les éventuels changements dans l’actionnariat, afin de garantir la qualité de ce volume.

En outre, seuls les titres dont la capitalisation moyenne est supérieure à 0,30 % de la capitalisation moyenne de l’indice sélectif pendant la période de contrôle peuvent être inclus dans l’Ibex 35. Les règles techniques établissent différents coefficients à appliquer à la capitalisation moyenne de chaque titre afin de pénaliser ceux dont le flottant est plus faible.

Esther Gutiérrez de la Torre, analyste chez Bankinter, ne prévoit pas de changements dans l’indice sélectif cette semaine, étant donné que les volumes de transactions des candidats potentiels « sont loin des niveaux des membres actuels de l’Ibex ».

A lire aussi  Vodafone demande un partage "équitable" du spectre des 6 GHz pour éviter une "pénurie de capacité" dans 5 ans

En tout cas, selon lui, Ence est le candidat le mieux positionné, bien qu’il n’atteigne pas la capitalisation minimale et qu’en volume il soit en dessous de Logista ou Meliá, qui se trouvent en bas du tableau. Bien que Meliá n’atteigne pas la capitalisation requise, la commission donne la priorité aux volumes.

Joaquín Robles, analyste chez XTB, est d’accord pour dire que Logista et Meliá sont des candidats possibles pour quitter le sélectif. Cependant, il a souligné qu' »il n’y a pas de candidats clairs » qui répondent aux exigences.

Auteur/autrice