Le gouvernement se félicite des prévisions de l’OCDE : « Nous serons l’un des pays développés à la croissance la plus rapide d’ici 2023 ».

MADRID, 7 juin (CALPA PARIS) –

Le gouvernement s’est félicité que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ait revu à la hausse ses prévisions de croissance pour l’économie espagnole en 2023, à 2,1 %, confirmant que l’Espagne sera « l’un des pays développés qui connaîtra la plus forte croissance cette année ».

L’Organisation estime dans ses nouvelles projections que l’Espagne aura une croissance plus de deux fois supérieure à celle de la zone euro (0,9%) et un demi-point de plus que l’OCDE dans son ensemble (1,4%), « ce qui démontre le dynamisme et la force de l’économie espagnole », selon le ministère de l’Économie.

Les nouvelles projections, contenues dans le rapport « Perspectives économiques », indiquent que le PIB espagnol augmentera de 2,1 % cette année, ce qui est nettement inférieur aux 5,5 % enregistrés en 2022, mais supérieur de quatre dixièmes aux prévisions de l’OCDE pour l’Espagne publiées en mars dernier, tandis que pour 2024, l’organisation a relevé ses prévisions de deux dixièmes et s’attend désormais à ce que l’économie espagnole croisse de 1,9 %.

La prévision de l’OCDE est donc la même que celle du gouvernement espagnol, qui a maintenu une croissance de 2,1 % pour cette année dans le plan de stabilité présenté à Bruxelles, mais pas pour 2024, puisque le gouvernement de Pedro Sánchez estime une hausse du PIB de 2,4 %, supérieure aux 1,9 % estimés par l’OCDE.

L’INFLATION SE MODÈRE, FAVORISANT LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

En ce qui concerne l’évolution des prix, l’organisation s’attend à ce que l’inflation globale harmonisée se modère cette année pour atteindre 3,9 %, contre 8,3 % l’année dernière, soit trois dixièmes de point de pourcentage de moins que ce qui avait été prévu en mars dernier.

A lire aussi  L'UGT s'attend à une hausse constante de l'inflation au second semestre et demande un plafonnement des bénéfices

« L’inflation tombera cette année en dessous de 4%, deux points en dessous de la moyenne de la zone euro, ce qui favorise la compétitivité des entreprises espagnoles », a souligné le département dirigé par Nadia Calviño.

Ainsi, le taux d’inflation général de l’Espagne restera cette année bien en dessous de la moyenne de la zone euro, estimée à 5,8%, bien que pour 2024 l’OCDE prévoit que la hausse des prix parmi les Vingt sera moins intense qu’en Espagne, avec un taux moyen de 3,2%.

Cependant, l’OCDE est un peu moins optimiste quant à l’évolution de l’inflation sous-jacente, qui exclut l’impact de l’énergie et des denrées alimentaires, puisqu’elle s’attend à une modération à 4,8 % cette année, par rapport aux 5 % estimés en mars, tandis que pour 2024, elle maintient ses prévisions à 3,7 %.

Enfin, les Affaires économiques ont souligné le fait que l’OCDE souligne dans son rapport que le revenu disponible réel des ménages a augmenté en Espagne en 2021 et 2022, maintenant l’une des évolutions les plus positives de l’Union européenne.

Auteur/autrice