Le montant des réductions de capital a chuté de 42 % jusqu’en mai, selon Iberinform.

MADRID, 16 juin (CALPA PARIS) –

Le montant des réductions de capital a diminué de 42% au mois de mai, selon Iberinform, qui a également constaté une augmentation de 12% du nombre d’opérations de ce type par rapport à l’année précédente.

Au total, les réductions de capital cumulées enregistrées en 2023 ont augmenté de 5,7%. Ce type d’opération est généralement réalisé pour compenser l’impact des pertes financières sur les fonds propres d’une entreprise. Ainsi, l’entreprise peut le réduire pour établir un resserrement financier plus conforme à sa situation, comme l’explique Iberinform.

En ce qui concerne les communautés autonomes, Madrid et Valence sont celles qui ont accumulé les réductions de capital les plus importantes en mai, respectivement 52 % et 16 %. La Catalogne (9 %) et l’Andalousie (6 %) occupent les positions suivantes.

Par secteur, la finance (32%) et la construction (21%) se distinguent en termes de pourcentage de réduction, suivies par les transports (14%), l’immobilier (11%) et les services aux entreprises (7,2%).

AUGMENTATIONS DE CAPITAL

En ce qui concerne les augmentations de capital, selon le suivi d’Iberinform des informations publiées au Registre du Commerce, le nombre d’opérations a enregistré une croissance annuelle de 11% en mai et de 7,6% pour l’ensemble de l’année.

Les données montrent également que les montants des augmentations de capital sont « nettement plus modestes » et cumulent une augmentation de 26% en 2023.

Comme l’explique Iberinform, les augmentations de capital sont dans la plupart des cas des injections de liquidités par la levée de nouveaux fonds propres au moyen d’apports d’actionnaires.

A lire aussi  Renfe annonce que la startup Unblur a remporté le défi de la numérisation des systèmes de sécurité

Au niveau régional, Madrid (41 % du total) et la Catalogne (18 %) sont les communautés autonomes qui concentrent le plus d’augmentations de capital, suivies par l’Andalousie (8 %) et l’Aragon (6 %).

Par secteur, le volume des opérations dans le secteur financier (25%), l’immobilier (17%), la construction (14%), les services aux entreprises (10%) et l’industrie manufacturière (9,4%) se distingue.

Auteur/autrice