Le montant des réductions de capital a diminué de 38 % pour atteindre 6 399 millions d’euros au cours de l’année qui s’est achevée en juillet.

MADRID, 18 août (CALPA PARIS) –

Le montant des réductions de capital a diminué de 38% jusqu’en juillet par rapport à la même période en 2022, restant à 6.399 millions d’euros, bien que le nombre d’opérations de ce type ait augmenté de 8% depuis le début de l’année, selon les données fournies par Iberinform.

Au cours du seul mois de juillet, 16 % de réductions de capital supplémentaires ont été réalisées par rapport au même mois de l’année précédente et leur valeur a augmenté de 6,9 %, pour atteindre 1 035 millions d’euros.

Par région, la Communauté de Madrid a représenté près de la moitié (47%) du total de ces opérations, suivie par la Communauté de Valence (13%), la Catalogne (10%) et l’Andalousie (8%).

En termes de secteurs, les opérations dans la finance (31% du total), la construction (18%), les transports, l’immobilier et les services aux entreprises (11% dans les trois derniers cas) prédominent.

LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL AUGMENTENT DE 6%.

Les augmentations de capital ont progressé de 6% sur un an en juillet et de 6,5% depuis le début de l’année. Leur montant a augmenté de 11% au cours des 7 premiers mois pour atteindre 14.054 millions d’euros, mais a enregistré une baisse de 7,5% en juillet en glissement annuel pour atteindre 1.606 millions d’euros.

En outre, Iberinform a souligné que les données du Registre Mercantile montrent que le montant de ces opérations est « considérablement plus modeste » et que le solde agrégé accumule une hausse de 11% en 2023.

A lire aussi  Le Trésor porte à 50.000 euros la limite d'exemption pour les garanties sur les dettes fiscales cédées aux régions autonomes.

La Communauté de Madrid est également la région avec la plus grande concentration d’opérations dans le cas des extensions, avec 39% du total. Les cas de la Catalogne (19%), de l’Andalousie (8%), de Valence (6%) et de l’Aragon (5%) se distinguent également.

Par marchés, les extensions dans le secteur financier (23% du total), l’immobilier (18%), la construction (16%), les services aux entreprises (10%) et l’industrie manufacturière (8,5%) prédominent.

Auteur/autrice