Le nombre de débiteurs insolvables a augmenté de 67% au cours du premier trimestre de l’année, selon les bureaux d’enregistrement.

Plus de 70% des procédures d’insolvabilité ne disposent pas d’actifs suffisants pour couvrir les coûts de la procédure

MADRID, le 12 mai (CALPA PARIS) –

Le nombre de débiteurs insolvables a atteint 4.895 au cours du premier trimestre de l’année, ce qui représente une augmentation de 67,6% par rapport à la même période de l’année dernière et une diminution de 11,7% par rapport au dernier trimestre, selon les « Statistiques sur les procédures d’insolvabilité », publiées vendredi par l’Association des Greffiers.

Par type de faillite, 4.738 ont été volontaires, soit 196,6% de plus qu’au premier trimestre 2022 ; les consécutives ont atteint 486, 66% de moins, et les nécessaires 31, 138,5% de plus qu’au premier trimestre 2022.

Comme l’expliquent les greffiers dans leur rapport, malgré la levée des moratoires sur l’insolvabilité établis par des décrets successifs tout au long de 2020 et 2021, il semble qu’en termes absolus le nombre de procédures d’insolvabilité nécessaires reste à des valeurs très faibles depuis l’année dernière.

Par type de procédure, les procédures d’insolvabilité sans masse (qui remplacent les anciennes procédures express), ont augmenté de 234%, tandis que les procédures ordinaires ont diminué de 23,6%. Pour la première fois, depuis leur entrée en vigueur le 1er janvier, 11 procédures spéciales pour les micro-entreprises ont été ouvertes.

ENTREPRISES EN PROCÉDURE D’INSOLVABILITÉ PAR NATURE JURIDIQUE ET CHIFFRE D’AFFAIRES

Sur les 4.895 débiteurs déclarés en faillite au cours du premier trimestre de l’année, 912 étaient des personnes morales et 3.983 des personnes physiques, représentant respectivement 18,6% et 81,4% du nombre total de débiteurs.

A lire aussi  Samsung prévoit une baisse de 78 % de son bénéfice d'exploitation au troisième trimestre

En comparaison, le nombre de personnes morales insolvables a diminué de 18,9 % au premier trimestre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente.

Selon la forme juridique, 89,8% des entreprises en procédure d’insolvabilité sont des sociétés à responsabilité limitée. 36,6 % des entreprises déclarées en faillite se situent dans la tranche de chiffre d’affaires la plus basse (jusqu’à 250 000 euros), et seulement 8,2 % dépassent les 2 millions d’euros par an.

ENTREPRISES EN INSOLVABILITÉ PAR ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ET NOMBRE D’EMPLOYÉS

Selon l’étude, l’activité économique principale de 25% des entreprises en faillite est le commerce, 15% la construction et 13,8% l’industrie manufacturière.

En ce qui concerne le nombre d’employés, 44,2% du nombre total d’entreprises en faillite ont moins de six employés. Parmi elles, 18% n’ont aucun employé.

Par ailleurs, 24,3% du nombre total d’entreprises déclarées en faillite au premier trimestre sont en activité depuis 20 ans ou plus, tandis que 47,8% le sont depuis huit ans ou moins.

Les communautés autonomes qui comptent le plus grand nombre de débiteurs insolvables au premier trimestre 2023 sont la Catalogne (1 313), Valence (773), l’Andalousie (706) et Madrid (665), soit sept débiteurs insolvables sur dix.

Auteur/autrice