Le PDG d’Amazon demande à ses employés de reprendre leurs horaires de travail ou de trouver un autre emploi

MADRID, 1er sept. (CALPA PARIS) –

Le PDG d’Amazon, Andy Jassy, a averti les employés de se conformer à un plan de retour dans les bureaux de l’entreprise ou d’envisager de chercher du travail ailleurs, a confirmé l’entreprise à CNN.

Ce message reflète la pression que la multinationale exerce sur ses travailleurs aux États-Unis pour qu’ils se conforment à la politique qui les oblige à se rendre sur leur lieu de travail au moins trois jours par semaine.

Lors d’un événement récent, le directeur a souligné que les employés peuvent être en désaccord avec la politique, mais qu’ils ne peuvent pas l’ignorer.

En fait, il a déclaré que pour ceux qui ne pouvaient pas accepter ces mesures, leurs perspectives de rester chez Amazon « semblaient sombres », comme l’a confirmé CNN.

Certains employés présents lors de l’événement au cours duquel Jassy a fait ces déclarations ont exigé que les faits qui sous-tendent la politique de l’entreprise soient communiqués.

Cependant, le PDG a expliqué que la décision était basée sur l’évaluation de plusieurs facteurs, y compris les performances de l’entreprise, et qu’ils avaient peu de données pour soutenir la politique de travail à distance pour une durée indéterminée.

Comme le rapporte CNN, Amazon a envoyé début août des courriels à certains de ses employés pour les informer que l’entreprise savait qu’ils ne se présentaient pas au bureau aussi souvent que nécessaire.

Cette décision intervient après que plus de 1 000 employés du géant américain se sont mis en grève en mai dernier pour protester contre la politique d’assiduité de l’entreprise, qu’ils ont qualifiée de « rigide et universelle ».

A lire aussi  Viñas del Vero promeut un projet de production de gaz méthane sans empreinte carbone dans sa cave.

Auteur/autrice