Le prix des logements augmente de 0,62 % en août et de près de 7 % depuis un an, selon pisos.com

MADRID, 7 Sep. (CALPA PARIS) –

Le prix moyen des logements d’occasion en Espagne en août s’est élevé à 2 084 euros par mètre carré, soit une augmentation de 0,62 % par rapport à juillet, tandis que la hausse au cours de la dernière année a été de 6,83 %, selon le rapport mensuel sur les prix de vente de pisos.com.

Selon le directeur de recherche de pisos.com, Ferran Font, la trajectoire ascendante des prix de l’immobilier se poursuit « sur les chapeaux de roue », malgré le fait que l’octroi de prêts hypothécaires « s’est refroidi ». L’expert indique que la pression de la demande joue toujours un rôle fondamental dans le maintien des valeurs moyennes, ainsi que les « coûts gonflés » impliqués dans le développement de nouvelles promotions de construction.

« Le marché résidentiel est alimenté très lentement par le nouveau stock disponible, ce qui accentue le déséquilibre, surtout dans les endroits où coexistent l’intérêt d’acheter pour vivre et celui d’investir », souligne le porte-parole du portail immobilier.

En ce sens, Font est prudent quant au plafond de ces reprises, étant donné qu’il y a encore une croissance à deux chiffres dans plusieurs territoires et que les baisses enregistrées sont peu nombreuses et « assez contenues ». Cependant, il prévoit que la modération doit venir parce qu’il est « insoutenable » que les ventes et les prêts diminuent et que les prix évoluent en sens inverse pendant une longue période.

Selon le rapport mensuel de pisos.com, les régions les plus chères en août étaient les îles Baléares (4 150 euros par mètre carré), Madrid (3 524 euros) et le Pays basque (3 001 euros), et les moins chères étaient l’Estrémadure (820 euros), Castilla-La Mancha (870 euros), Castilla y León (1 199 euros).

A lire aussi  La Chine annonce la création d'une agence d'État pour la promotion du secteur privé

D’une année sur l’autre, les hausses les plus importantes ont été enregistrées dans les îles Baléares (+16,89%), les îles Canaries (+13,13%) et la Communauté valencienne (+12,35%), aucune communauté n’ayant connu d’ajustement au cours de cette période.

En ce qui concerne les provinces, les plus fortes augmentations d’une année à l’autre ont été enregistrées à Malaga (+17,96%), aux Baléares (+16,89%) et à Santa Cruz de Tenerife (+16,29%). Les baisses les plus importantes ont été enregistrées à Ourense (-5,27%), Zamora (-4,63%) et Toledo (-4,09%).

Auteur/autrice