Le prix des logements libres augmente de 3,5 % au premier trimestre, soit la plus faible hausse depuis deux ans.

MADRID, 7 juin (CALPA PARIS) –

Le prix du logement libre a augmenté de 3,5% au premier trimestre de l’année par rapport à la même période en 2022, enregistrant ainsi sa plus faible hausse depuis le deuxième trimestre de 2021, lorsque le prix a augmenté de 3,3%, selon l’indice des prix du logement (IPV) de l’Institut national de la statistique (INE) publié mercredi.

Cette reprise, qui cumule désormais 36 trimestres de hausse, est inférieure de deux points à celle enregistrée au dernier trimestre 2022.

Selon les statistiques, le prix des logements neufs a augmenté de 6 % en glissement annuel entre janvier et mars, soit deux dixièmes de moins qu’au dernier trimestre 2022 et sa plus faible hausse depuis le troisième trimestre 2021.

De son côté, le prix des logements d’occasion a augmenté de 3 % au premier trimestre par rapport à la même période de 2022, un taux inférieur de plus de deux points à celui du quatrième trimestre 2022 et le plus faible depuis le deuxième trimestre 2021.

NAVARRA EST EN TÊTE DE L’AUGMENTATION ANNUELLE DES PRIX.

Au premier trimestre, toutes les communautés autonomes ont présenté des taux annuels positifs.

La Navarre, avec un taux de 5,8%, est la communauté autonome où le prix des logements libres a le plus augmenté entre le premier trimestre 2022 et la même période cette année.

Elle est suivie par la Cantabrie, avec une hausse de 5,6 %, et les îles Canaries, avec une augmentation des prix de 5,5 % en glissement annuel. Les villes autonomes de Melilla (+6,2 %) et de Ceuta (+5,5 %) sont également en tête du classement.

A lire aussi  Feijóo entamera lundi une série de réunions avec des hommes d'affaires et des partenaires sociaux en compagnie de Garamendi.

Pour leur part, les hausses les plus modérées en glissement annuel ont été enregistrées par l’Estrémadure et Castille-La Manche, où les prix ont augmenté de 1,1% et 1,6%, respectivement, par rapport au premier trimestre 2022.

LES PRIX AUGMENTENT DE 0,6% ENTRE JANVIER ET MARS

En glissement trimestriel (T1 2023 sur T4 2022), les prix des logements rebondissent de 0,6 % entre janvier et mars après avoir affiché une baisse trimestrielle de 0,8 % au dernier trimestre de l’année dernière.

Par type de logement, les prix des logements neufs ont augmenté de 3 % entre janvier et mars, soit leur plus fort rebond trimestriel depuis le premier trimestre 2022, tandis que les prix des logements d’occasion ont progressé de 0,2 %, contrairement à la baisse de 1,4 % enregistrée au trimestre précédent.

Les prix des logements ont augmenté entre janvier et mars dans 14 communautés autonomes par rapport au trimestre précédent et ont baissé en Estrémadure (-1,2%), en Castille-La Manche (-0,8%) et en Murcie (-0,1%).

Les hausses les plus importantes ont été enregistrées en Navarre (+2,5%), aux Canaries et dans la ville autonome de Melilla (+1,9%) et en Aragon (+1,4%), tandis que les hausses les plus modérées ont été observées en Andalousie (+0,2%) ainsi qu’en Castille-et-León et dans La Rioja, avec des augmentations de 0,3% chacune.

Auteur/autrice