Les actions d’Evergrande chutent en bourse après l’arrestation de plusieurs employés et le préjudice subi par Country Garden.

MADRID, 18 Sep (CALPA PARIS) –

Les actions du promoteur immobilier chinois Evergrande étaient en baisse de plus de 3 pour cent à 8h50, heure espagnole, à 0,60 dollar de Hong Kong (0,071 euro) après l’annonce de l’arrestation par la police chinoise de plusieurs de ses employés.

Les actions du groupe Evergrande, qui a déposé le bilan aux Etats-Unis il y a un mois, ont chuté de plus de 24% au cours de la séance de lundi à la Bourse de Hong Kong, bien que leur déclin se soit modéré au fur et à mesure que la journée de négociation avançait.

Parallèlement, les actions d’Evergrande Property Services, la filiale de gestion immobilière du groupe chinois, ont chuté de plus de 5 % en bourse.

L’autre grande société immobilière du pays asiatique, Country Garden, a été entraînée dans la chute d’Evergrande et ses actions ont baissé de plus de 2,8% à la Bourse de Hong Kong.

Le Hang Seng, l’indice principal de la Bourse de Hong Kong, a baissé de 1,3 % à l’ouverture des marchés européens, mais peu après, à 9 h 33, il a chuté de plus de 1,5 %, plombé par les sociétés immobilières chinoises.

Le nombre de détenus d’Evergrande et les charges qui pèsent sur eux sont inconnus à ce jour, et les autorités poursuivent leur enquête, selon une déclaration de la police de la ville de Shenzhen, où se trouve le siège du promoteur, a rapporté le South China Morning Post.

En outre, la police a demandé au public de signaler toute fraude présumée par Internet, par téléphone, par message ou par courrier électronique.

A lire aussi  La hausse des prix à la production en Allemagne ralentit pour atteindre son niveau le plus bas depuis 2021

Evergrande, qui a repris ses activités le 28 août après 17 mois de suspension, était déjà sous le feu des projecteurs en 2021 après qu’il est apparu qu’au moins une demi-douzaine d’employés avaient racheté des produits de gestion de patrimoine avant la date prévue, bien qu’ils aient été réprimandés par la suite et contraints de restituer les fonds.

Le 18 août, la société s’est placée sous la protection du chapitre 15 de la loi américaine sur les faillites afin de protéger ses actifs aux États-Unis pendant que les accords de restructuration de la société à Hong Kong et aux îles Caïmans sont gérés.

LA DETTE « OFFSHORE » DÉPASSE 17,7 MILLIARDS D’EUROS

Evergrande a annoncé en mars dernier un plan de restructuration d’une partie de sa dette offshore, qui s’élevait alors à environ 140,284 milliards de yuans (17,702 milliards d’euros).

Le géant chinois de l’immobilier, en proie à des difficultés pour faire face à un passif estimé à 300 milliards de dollars (275,665 milliards d’euros), n’a pas respecté le délai qu’il s’était fixé pour dévoiler son plan de restructuration avant la fin de 2022.

Evergrande a publié en juillet dernier ses comptes en souffrance pour les exercices 2021 et 2022, dans lesquels l’entreprise affiche des pertes d’un montant global de 581,211 milliards de yuans (73,369 milliards d’euros au taux de change actuel).

Plus précisément, le géant chinois de l’immobilier a subi des pertes de 476,095 milliards de yuans (60,161 milliards d’euros) au cours de l’exercice 2021, un « chiffre rouge » qu’il est parvenu à réduire en 2022 à 105,116 milliards de yuans (13,283 milliards d’euros).

A lire aussi  Le marché du travail américain s'accélère : 336 000 emplois non agricoles ont été créés en septembre

Lors de l’exercice 2020, le développeur chinois avait affiché un bénéfice net attribuable de 8,076 milliards de yuans (1,02 milliard d’euros).

La publication des comptes de la société pour les exercices décalés 2021 et 2022 s’inscrit dans le cadre des efforts d’Evergrande pour se réinscrire à la cote, après que la négociation de ses actions a été suspendue en mars 2022.

Les problèmes d’Evergrande ont commencé il y a deux ans, lorsque le groupe chinois a reconnu des difficultés de liquidité et des risques de défaillance.

Auteur/autrice