Les arrivées de touristes en provenance de Chine ont augmenté de 420 % au cours des six premiers mois de l’année

Le marché asiatique (Corée du Sud et Japon) continue d’enregistrer des taux de croissance à trois chiffres.

MADRID, 7 août (CALPA PARIS) –

Le marché asiatique continue d’enregistrer une croissance à trois chiffres en Espagne. Le nombre de touristes chinois a augmenté de 420% au cours du premier semestre et les dépenses de 592% par rapport à la même période de l’année dernière, selon les données estimées par Turespaña à partir des microdonnées de l’INE. Un autre chiffre positif provient des Américains, dont les arrivées ont augmenté de 55% au cours des six premiers mois de l’année, avec une augmentation de plus de 60% de leurs dépenses.

L’Institut espagnol du tourisme (Turespaña) a publié ce lundi sur son site Internet les fichiers exécutifs des marchés émetteurs de touristes correspondant au deuxième trimestre 2023, qui incluent les données accumulées pour le premier semestre.

L’analyse des 19 pays étudiés dans les fichiers – 15 européens, trois asiatiques (Chine, Japon et Corée du Sud) et un américain (États-Unis) – montre la consolidation du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de la France en tant que principaux marchés émetteurs de touristes vers l’Espagne, le rebond intense du marché asiatique, avec la Chine en tête, et le fort rebond des États-Unis.

Pour le ministre de l’industrie, du commerce et du tourisme, Héctor Gómez, la reprise du marché asiatique, principalement des touristes chinois, est une excellente nouvelle pour le secteur du tourisme en Espagne.

« En 2023, avec les ajouts de cet été, nous récupérerons 80 % des connexions d’avant la pandémie, et 2024 sera certainement l’année de la consolidation complète de ce marché très important pour notre pays », a expliqué le ministre.

REPRISE DU MARCHÉ ASIATIQUE.

Le nombre de touristes en provenance de Chine a augmenté de 420% au cours du premier semestre de l’année 2023 et les dépenses de 592% par rapport à la même période de l’année dernière, selon les données estimées par Turespaña sur la base des microdonnées de l’INE.

A lire aussi  Fluidra a réalisé un chiffre d'affaires de 1 186 millions d'euros au premier semestre et un Ebitda de 288 millions d'euros.

En raison des fortes restrictions imposées par le gouvernement du pays asiatique à cause de la pandémie de Covid-19, les pourcentages de croissance et de dépenses ont été relativement faibles en 2022 par rapport à d’autres pays, ce qui a eu un impact sur les chiffres de croissance élevés de cette année.

Actuellement, il n’y a plus de restrictions sur les arrivées de touristes chinois, les autorités du pays n’exigeant qu’un test antigénique pour le retour. En outre, l’Espagne est à nouveau une destination touristique bénéficiant du statut de « destination approuvée », qui comprend les pays vers lesquels la Chine autorise les voyages en groupe.

Pour leur part, les deux autres principaux pays asiatiques d’origine des touristes en Espagne ont également connu une forte croissance au cours du premier semestre de l’année.

Le flux de touristes en provenance de Corée du Sud a augmenté de 258,4% et les dépenses de 215% par rapport au même semestre de l’année précédente. Le Japon continue également d’afficher des taux de croissance très élevés (200 % pour les arrivées et 134 % pour les dépenses), comme en 2022, selon les données estimées par Turespaña.

LE MARCHÉ AMÉRICAIN EST EN PLEIN ESSOR.

Parmi les pays analysés par Turespaña, l’augmentation des visiteurs en provenance des États-Unis est particulièrement remarquable. L’arrivée de touristes de cette nationalité a augmenté de 54,7 % par rapport au premier semestre 2022.

En outre, les dépenses totales des touristes en provenance des États-Unis ont augmenté de 61% par rapport à la même période de l’année dernière. Il convient également de noter qu’en 2023, il y aura 23 routes directes entre les États-Unis et les destinations espagnoles, soit une de plus qu’en 2022.

A lire aussi  L'Ibex 35 s'ouvre sur une hausse de 0,12 % et regagne la barre des 9 000 points.

« Le marché américain est d’une importance capitale pour notre secteur touristique. Sa reprise progressive et remarquable témoigne de la capacité de l’Espagne à générer des propositions touristiques qui aspirent à l’excellence. Nous sommes une destination sûre, durable et moderne que les touristes américains, au pouvoir d’achat et aux normes de qualité élevés, choisissent comme l’un des pays préférés pour passer leurs vacances en Europe. C’est un triomphe pour le pays », a expliqué le ministre.

En outre, il souligne que l’Américain est un touriste très intéressant qui dépense beaucoup plus que la moyenne des autres marchés et qui préfère les expériences locales, telles que la culture et la gastronomie. « Par conséquent, il s’agit d’un touriste plus adapté aux saisons que celui qui vient plus concentré sur les mois de soleil et de plage », conclut le ministre.

LE ROYAUME-UNI, L’ALLEMAGNE ET LA FRANCE, LES PRINCIPAUX ÉMETTEURS.

Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France restent les principaux pays d’origine des touristes en Espagne, les Britanniques étant en tête de ces trois marchés.

Ainsi, au cours des six premiers mois de l’année, le marché britannique est le premier marché en termes de dépenses touristiques, avec 18 % du total, et en termes de flux touristiques, avec 20,7 % du total. Au cours de ce semestre, les visiteurs en provenance du Royaume-Uni ont augmenté de 19,8% par rapport à 2022 et ont dépensé 16% de plus.

L’Allemagne, quant à elle, occupe la deuxième place en termes de dépenses (+12,7% ce semestre par rapport à 2022) et la troisième place en termes de visiteurs (+12,9%). En termes de croissance, les touristes arrivant d’Allemagne ont augmenté de 10,8 % au premier semestre par rapport à la même période de l’année précédente, et ont également dépensé 12 % de plus.

A lire aussi  L'inflation de la zone euro s'est ralentie à 5,3% en juillet, au plus bas depuis janvier 2022, mais l'inflation de base reste soutenue

La France est le troisième marché en termes de dépenses touristiques, après le Royaume-Uni et l’Allemagne, avec 7,9 % du total, et le deuxième pays en termes de flux touristiques (13 % de l’ensemble des touristes arrivant en Espagne). Les arrivées de touristes français ont également connu une croissance importante au cours du premier semestre (+ 23,3 %), tout comme leurs dépenses (+ 24 %).

AUTRES MARCHÉS EUROPÉENS.

Dans le cumul 2023, le Portugal montre une croissance importante par rapport à 2022, à la fois dans le flux de touristes (+27,1%) et, surtout, dans les dépenses (+47,4%). L’Espagne est la première destination des touristes portugais à l’étranger et le premier pays à recevoir leurs dépenses.

Un autre marché intéressant pour l’Espagne, selon Turespaña, est celui des Pays-Bas. Les chiffres des arrivées néerlandaises en Espagne en 2022, avec plus de 3,9 millions, dépassent de loin les 3,6 millions de 2019, ce qui montre un rétablissement complet de ce marché émetteur pour l’Espagne après la pandémie.

Et au premier semestre, les données continuent de croître par rapport à la même période en 2022, tant en flux touristique (+0,5%) qu’en dépenses (+3,7%).

Auteur/autrice