Les prix industriels ont encore baissé en avril, à 4,5 %, et sont négatifs pour le deuxième mois consécutif.

MADRID, 25 mai (CALPA PARIS) –

Les prix industriels ont baissé de 4,5% en avril par rapport au même mois de 2022, un taux inférieur de plus de trois points à celui enregistré en mars, a indiqué jeudi l’Institut national de la statistique (INE).

Avec la baisse en glissement annuel en avril, l’inflation dans le secteur industriel est négative depuis deux mois, après avoir mis fin en mars à une période de 26 mois consécutifs de hausse, au cours de laquelle elle a enregistré des taux à deux chiffres pendant plus de 20 mois.

La baisse des prix industriels enregistrée en avril est due à celle de l’énergie, qui a réduit son taux de près de quatre points, à -20,5 %, en raison de la baisse de la production de gaz et du raffinage du pétrole.

Ce deuxième mois négatif pour l’inflation industrielle est également dû aux baisses enregistrées dans les biens intermédiaires, qui ont diminué de 1,5% en avril, et dans les biens de consommation non durables, dont le taux a baissé de deux points à 11,2%.

Selon l’INE, hors énergie, les prix industriels ont augmenté de 4,2% en avril dernier en glissement annuel, soit plus de huit points et demi de plus que le taux général.

Par activité, les plus fortes hausses de prix par rapport à avril 2022 ont été enregistrées dans la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques (+13,9%), dans la fabrication de boissons (+11,9%), dans l’industrie alimentaire (+11,5%), qui cumule 16 mois de hausses à deux chiffres.

Les seules baisses de prix en glissement annuel ont été enregistrées en avril dans les cokeries et le raffinage du pétrole (-22,8%), la fourniture d’électricité et de gaz (-20,3%), la métallurgie (-14,2%) et l’industrie chimique (-7,9%).

A lire aussi  L'OCU demande à PSA d'indemniser les propriétaires de véhicules diesel équipés du système AdBlue en Espagne également

LES PRIX BAISSENT DE 2% D’UN MOIS SUR L’AUTRE EN AVRIL

Sur une base mensuelle (avril sur mars), les prix à la production ont baissé de 2%, en ligne avec la baisse de 2,2% enregistrée le mois précédent.

L’énergie est le secteur moteur de cette baisse mensuelle des prix industriels, avec un recul de 5,9 %, suivi par les biens intermédiaires, qui ont baissé de 0,8 %. A l’opposé, les biens de consommation non durables ont vu leurs prix augmenter de 0,2% en avril par rapport au mois précédent.

Les activités dont les prix ont le plus augmenté en rythme mensuel et qui ont eu le plus d’impact sont la transformation et la conservation de la viande (+1,8%) ; la transformation et la conservation du poisson (+1,2%) ; la construction de véhicules automobiles (+0,9%) et la conservation des fruits et légumes (+0,7%).

Pour leur part, les plus fortes baisses de prix mensuelles ayant le plus grand impact sur l’indice ont été enregistrées par la production d’électricité (-7,4%) ; la production de gaz (-5%) et le raffinage du pétrole (-4,7%).

QUATRE COMMUNAUTÉS AVEC DES TAUX POSITIFS

Le taux annuel de l’indice des prix industriels a baissé en avril dans 14 communautés autonomes et a augmenté dans les trois autres, selon les statistiques. Les baisses les plus importantes par rapport au taux de février ont été enregistrées au Pays Basque, en Catalogne et en Murcie, avec des baisses respectives de 4,8, 4,4 et 3,8 points.

À la fin du mois d’avril, quatre communautés autonomes affichaient des taux positifs de prix industriels. Les taux annuels les plus élevés ont été enregistrés en Estrémadure (+4,4%) et à La Rioja (+2,3%), et les plus modérés en Navarre (+2%) et en Castille et Léon (+0,7%).

A lire aussi  Endesa recherche un partenaire minoritaire pour son portefeuille d'énergies renouvelables de 2 000 MW

En revanche, 13 régions ont enregistré des taux négatifs de leurs prix industriels à la fin du mois d’avril, en particulier les Asturies (-19,2%), les Îles Baléares (-16,5%) et les Îles Canaries (-15,7%).

Auteur/autrice