Les ventes de logements ont modéré leur baisse en mai pour atteindre 6,4 % et ont diminué pour le quatrième mois consécutif.

MADRID, 14 juil. (CALPA PARIS) –

La vente et l’achat de logements ont enregistré une baisse de 6,4% en mai par rapport au même mois de l’année dernière, avec un total de 56 137 transactions, selon l’Institut national de la statistique (INE).

Avec cette baisse en glissement annuel, qui est inférieure de près de deux points à celle enregistrée en avril (-8,1 %), la vente et l’achat de logements sont négatifs depuis maintenant quatre mois.

Plus précisément, la vente et l’achat de logements d’occasion ont baissé de 8,6 % au cinquième mois de l’année, à 45 479 opérations, enchaînant également quatre mois de baisse, tandis que les transactions sur les appartements neufs ont augmenté de 4,1 %, à 10 658 opérations, ce qui ne s’était pas produit depuis janvier de cette année.

92,5% des logements transférés par vente et achat en mai étaient des logements libres et 7,5% des logements protégés. Au total, la vente et l’achat de logements libres ont baissé de 5,8 % en glissement annuel, pour atteindre 51 939 transactions, tandis que la vente et l’achat de logements protégés ont baissé de 13,4 %, pour atteindre 4 198 transactions.

En glissement mensuel (mai sur avril), les ventes et achats de logements s’envolent de 29,6 %, soit la plus forte hausse sur un mois de mai depuis 2017.

Selon l’INE, en mai, il y a eu 38 536 transactions de vente et d’achat de logements entre particuliers, soit 7 % de moins qu’au même mois de 2022.

Au cours des cinq premiers mois de l’année, la vente et l’achat de logements ont diminué de 4,1 %, après une baisse de 2,4 % des transactions sur les logements neufs et de 4,5 % sur les logements d’occasion.

A lire aussi  L'activité industrielle dans la zone euro a augmenté en août, mais reste négative pour le 14e mois consécutif

L’ANDALOUSIE, EN TÊTE DES VENTES ET ACHATS IMMOBILIERS

En mai dernier, le nombre le plus élevé de ventes de biens immobiliers pour 100 000 habitants a été enregistré dans la Communauté valencienne (232), en Cantabrie (183) et en Andalousie (173).

En valeur absolue, l’Andalousie est la région qui a réalisé le plus de transactions immobilières au cours du cinquième mois de l’année, avec 11 736 ventes, suivie de la Communauté valencienne (9 453) et de la Catalogne (9 000).

Onze communautés ont vendu moins de logements en mai 2023 qu’au même mois de 2022. Les baisses les plus fortes ont été enregistrées à La Rioja (-37%), à Madrid (-20,5%), aux Canaries (-19,2%) et au Pays basque (-18,2%), tandis que les plus modérées ont été observées en Aragon (-2,7%) et à Valence (-1,3%).

D’autre part, les ventes de logements ont augmenté en mai en glissement annuel dans six régions : Cantabria, où elles ont augmenté de 21,1% ; Asturias (+8,6%) ; Castilla y León (+7,9%) ; Navarra (+3,7%) ; Extremadura (+0,4%), et Andalusia (+0,2%).

LE NOMBRE TOTAL DE PROPRIÉTÉS TRANSFÉRÉES DIMINUE DE 5,4%.

Le nombre de propriétés transférées dans les registres fonciers, à partir d’actes publics précédemment exécutés, a atteint 200 906 en mai dernier, soit 5,4 % de moins qu’au même mois de l’année précédente.

Le nombre de propriétés transférées par achat a diminué de 7 % par rapport à l’année précédente, tandis que le nombre de propriétés transférées par donation a baissé de 10,3 % par an ; le nombre de propriétés transférées par héritage a augmenté de 2,8 % et le nombre de propriétés transférées par échange a augmenté de 19 %.

A lire aussi  M. Calviño fait confiance à l'unanimité des Vingt-Sept pour soutenir l'Ukraine à hauteur de 50 milliards d'euros

86,8% des achats et des ventes en mai correspondent à des propriétés urbaines, y compris des logements, et 13,2% à des propriétés rurales. Les achats et ventes de propriétés urbaines ont baissé de 7% en glissement annuel, tandis que ceux des propriétés rurales ont diminué de 6,7% par rapport à mai 2022, pour atteindre respectivement 95 281 et 14 433 transactions.

Auteur/autrice