L’Ibex 35 perd 0,3 % à la clôture de la séance et perd la barre des 9 300 points.

MADRID, 5 juin (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a clôturé dans le rouge, avec une baisse de 0,30 %, ce qui l’a amené sous les 9 300 points, bien qu’il ait été positif pendant la majeure partie de la séance.

La session d’aujourd’hui a été marquée par la décision de l’OPEP+ de maintenir la réduction de production actuelle jusqu’à la fin de 2023 et de l’étendre à l’ensemble de 2024 afin d’arrêter la baisse des prix du pétrole.

Il est également apparu que la croissance de l’activité du secteur privé de la zone euro s’est ralentie en mai pour atteindre son plus bas niveau depuis trois mois, selon l’indice composite des directeurs d’achat (PMI), qui est tombé à 52,8 points contre 54,1 le mois précédent, d’après l’enquête compilée par S&P Global et Hamburg Commercial Bank.

En revanche, l’Ibex 35 est entré en territoire négatif après que la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a assuré au Parlement européen que les futures décisions de l’institution « veilleront à ce que les taux d’intérêt officiels se situent à des niveaux suffisamment restrictifs » pour permettre un retour rapide de l’inflation à son objectif à moyen terme de 2 % et à ce qu’ils restent à ces niveaux « aussi longtemps qu’il le faudra ».

Dans ce contexte, l’Ibex 35 a clôturé à 9.289, nombres entiers, avec Banco Sabadell comme lanterne rouge en chutant de 1,87%, suivi par Aena (-1,40%), Sacyr (-1,15%), Repsol (-0,90%), Banco Santander (-0,84%) et Indra (-0,77%).

A l’inverse, les plus fortes hausses sont celles de Rovi (+2,82%), Merlin (+1,36%), Acciona (+0,92%), Endesa (+0,86%) et Telefónica (+0,82%).

A lire aussi  Les actionnaires minoritaires de Siemens Gamesa votent cette semaine sur la possibilité de vendre au prix de l'offre publique d'achat.

En dehors de l’Ibex 35, la plus forte hausse sur le marché continu a été celle de Deoleo, qui a augmenté de 10,04% suite à des rumeurs de vente possible par CVC, son actionnaire majoritaire.

Les principaux indices boursiers européens ont également clôturé en baisse : le CAC 40 français a perdu 0,96 % en séance, suivi par le FTSE MIB italien (-0,78 %), le DAX allemand (-0,54 %) et le FTSE 100 britannique (-0,10 %).

Par ailleurs, le Brent a progressé de 1,38% à 77,18 dollars, tandis que le West Texas Intermediate (WTI) a atteint 72,66 dollars, en hausse de 1,27%.

Sur le marché de la dette, le rendement de l’obligation espagnole à 10 ans s’est établi à 3,367%, contre 3,315% vendredi. La prime de risque s’établit ainsi à 99,4 points de base.

Sur le marché des changes, l’euro s’est déprécié de 0,06% par rapport au dollar, atteignant un taux de change de 1,0715 « billets verts » pour chaque unité de la monnaie européenne.

Auteur/autrice