L’Ibex clôture en baisse de 0,76 % alors que la Norvège, le Royaume-Uni et la Suisse augmentent leurs taux d’intérêt.

MADRID, 22 juin (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a clôturé la séance de jeudi avec une baisse de 0,76%, à 9.364,7 points, lors d’une journée marquée par les hausses de taux effectuées par les banques centrales du Royaume-Uni, de la Suisse et de la Norvège.

Concrètement, la Banque nationale suisse a relevé ses taux d’intérêt de 25 points de base à 1,75 %, tandis que la Banque de Norvège les a augmentés d’un demi-point à 3,75 %. La Banque d’Angleterre a adopté une hausse similaire, portant ses taux à 5 %.

Les investisseurs ont également gardé à l’esprit qu’hier Powell a maintenu son discours « hawkish » devant le Congrès américain, déclarant la nécessité de taux élevés pendant un certain temps pour freiner l’inflation élevée et que, en outre, il pourrait y avoir une ou deux hausses de taux supplémentaires par rapport aux niveaux actuels, bien que ces décisions seront guidées par les données qui seront connues.

Dans ce contexte, Meliá est l’action qui a le plus augmenté dans l’Ibex (+3%), devant Solaria (+2,04%), Sacyr (+1,33%), Grifols et Cellnex (+0,73% chacun).

A l’inverse, CaixaBank (-1,90%), Banco Sabadell (-1,79%), Acciona Energías Renovables (-1,77%), Redeia (-1,57%), Banco Santander (-1,50%) et Bankinter (-1,47%).

L’évolution de l’Ibex ce jeudi a été similaire au reste des grandes bourses européennes. Le DAX allemand a baissé de 0,22% ; le CAC 40 français, de 0,79% ; le FTSE MIB italien, de 0,72% ; et le FTSE 100 britannique, de 0,76%.

Du côté des matières premières, le pétrole était en baisse de 3,92% à la clôture des échanges européens, à 74,09 dollars, tandis que le West Texas Intermediate (WTI) perdait 4,32%, à 69,40 dollars.

A lire aussi  L'association des employeurs du secteur privé des soins de santé dénonce à la CNMC l'accord entre Sanitas et Generali

Sur le marché de la dette, le rendement de l’obligation espagnole à 10 ans s’est établi à 3,449%, contre 3,374% mercredi. La prime de risque a ainsi atteint 95,5 points de base, soit 1,6 point de plus.

En ce qui concerne les devises, l’euro s’est déprécié de 0,33% par rapport au dollar, atteignant un taux de change sur les marchés de 1,095 dollar pour un euro.

Auteur/autrice