M. Calviño fait confiance à l’unanimité des Vingt-Sept pour soutenir l’Ukraine à hauteur de 50 milliards d’euros

BRUXELLES, 14 juillet (CALPA PARIS) –

La première vice-présidente et ministre des Affaires économiques, Nadia Calviño, a déclaré vendredi à Bruxelles qu’elle était convaincue que les Vingt-sept approuveraient à l’unanimité le mécanisme d’aide à l’Ukraine, d’un montant de 50 milliards d’euros pour la période allant de 2024 à 2027, auquel les États membres devront contribuer à hauteur de 17 milliards d’euros, tandis que le reste sera financé par des prêts.

C’est ce qu’il a déclaré à son arrivée à la première réunion des ministres de l’Économie et des Finances de l’UE (Ecofin) qu’il dirige dans le cadre de la présidence espagnole du Conseil, au cours de laquelle l’un des éléments  » clés  » sera de savoir  » comment garantir un soutien financier solide et stable  » à l’Ukraine dans le cadre de la révision du cadre financier pluriannuel du budget européen, pour lequel Bruxelles a demandé que les contributions des États membres s’élèvent à un total de 66 milliards d’euros.

« J’espère qu’il y aura un accord unanime des ministres pour continuer à fournir non seulement un soutien financier à l’Ukraine, mais aussi pour soutenir l’investissement dans la résilience du pays », a déclaré le ministre aux médias.

Mme Calviño a admis qu’elle était « sûre » que tous les ministres exprimeraient leur soutien au mécanisme de soutien à l’Ukraine tout en voyant « comment l’aborder dans le contexte du cadre financier pluriannuel, c’est-à-dire comment faire en sorte que le budget européen puisse fournir un cadre stable pour apporter ce soutien financier à un pays qui non seulement se bat pour sa sécurité, mais qui défend également les valeurs européennes ».

A lire aussi  Les exportations allemandes baissent de 0,9% en juillet et les importations augmentent de 1,4%.

L’agenda des ministres pour ce vendredi prévoit également un échange de positions sur la révision des règles fiscales, l’un des principaux dossiers que la présidence espagnole sera chargée de mener et que les Vingt-sept souhaitent conclure d’ici la fin de l’année.

Pour atteindre cet objectif, M. Calviño a indiqué que la Présidence espagnole du Conseil présentera ce vendredi aux ministres des Finances de l’UE un document comprenant les quatre piliers qui, selon elle, pourraient façonner la position commune des États membres  » au cours de l’automne « .

Concrètement, les quatre points soulignés dans le document auquel M. Calviño a fait allusion sont l’équilibre institutionnel, les garanties communes, l’espace fiscal pour les investissements et les incitations et la garantie d’une plus grande participation des pays de l’UE.

Ainsi, avec ce premier Ecofin, la vice-présidente s’engage sur la voie d’un agenda qu’elle reconnaît être  » ambitieux  » afin de progresser dans tous ces domaines et de créer une base  » solide  » pour conclure des accords qui conduiront à  » une Europe plus forte dans le monde « .

Auteur/autrice