M. Sánchez souligne la création de 555 500 emplois en un an et fait du logement une priorité de la législature.

MADRID, 4 sept. (CALPA PARIS) –

Le Premier ministre par intérim, Pedro Sánchez, a déclaré lundi que les réformes entreprises par son gouvernement au cours des dernières années portent leurs fruits, comme en témoigne le fait que le nombre d’affiliés à la sécurité sociale a augmenté de 550 500 personnes au cours de l’année écoulée.

Lors de l’inauguration de  » Los Desayunos del Ateneo  » à l’Ateneo de Madrid, M. Sánchez a souligné que l’économie espagnole  » croît plus que n’importe quelle autre grande économie de la zone euro  » et que son taux d’inflation est l’un des  » plus bas d’Europe « .

« Nous avons l’un des taux d’emploi les plus élevés et nous jouissons d’une chose très précieuse en ces temps difficiles : la paix sociale », a ajouté le chef de l’exécutif par intérim, qui a également souligné les chiffres records du tourisme, en particulier du tourisme international.

M. Sánchez a également souligné que l’Espagne est « un pays leader dans l’exécution des fonds européens » et qu’elle a fait « d’immenses progrès » dans la double transition écologique et numérique, ce qui explique, selon lui, « une bonne partie de la prospérité et du progrès de ses citoyens ».

Le président en exercice du gouvernement a toutefois reconnu qu’il y a encore « beaucoup de travail à faire et de nouveaux quotas de bien-être à conquérir ». « C’est pourquoi il est si important que l’Espagne forme un gouvernement le plus rapidement possible et que ce gouvernement soit stable », a-t-il ajouté.

M. Sánchez a indiqué que les « nouvelles voies de progrès » incluent la poursuite de la modernisation de l’économie espagnole et la « consolidation » des systèmes de formation afin qu’ils offrent de meilleures opportunités et de meilleurs emplois, en particulier pour les jeunes.

A lire aussi  Coca-Cola Europacific Partners prévoit de convertir 10 000 clients du secteur du commerce de détail à l'emballage en verre uniquement

Pour ce faire, a-t-il ajouté, « il est nécessaire de continuer à déployer les fonds européens, de continuer à réindustrialiser l’Espagne, chacune de ses régions, chacun de ses territoires, et de consolider les grandes réformes éducatives entreprises ».

Dans le même temps, M. Sánchez a souligné la nécessité de continuer à promouvoir la transition écologique, de moderniser et de renforcer les services publics, et de réduire les inégalités, en commençant « par la plus grande source d’inégalité » : l’accès au logement.

« Ce que nous devons faire, c’est transformer (l’accès au logement) en un nouveau pilier de l’État providence, et ce sera l’une des principales causes de la prochaine législature », a déclaré le président en exercice du gouvernement.

Auteur/autrice