Marina d’Or annule toutes les réservations et ferme ses hôtels un mois plus tôt qu’en 2022

L’OCU recommande de réclamer les coûts et les dommages causés par la fermeture de la station.

MADRID, 18 sept. (CALPA PARIS) –

La station balnéaire Marina d’Or a fermé de manière inattendue tous ses hôtels et son spa depuis hier, 17 septembre, et a informé tous ses clients par téléphone ou par courrier électronique de l’annulation de leurs réservations, en prévision de la fin de la saison de la « ville des vacances ».

En principe, l’opération devait durer jusqu’en décembre, mais la société contrôlée jusqu’à présent par le fonds américain Farallon Capital Management a décidé de clôturer sa saison de manière inattendue ce dimanche.

La société a confirmé à Europa Press la fermeture anticipée de ses installations, mais n’a pas précisé les raisons de cette fermeture ni la date de réouverture prévue. Elle n’a pas non plus attribué la fermeture à l’achat de la macro station par Grupo Fuertes il y a tout juste un mois.

Il s’agirait donc de la première décision prise dans le complexe emblématique d’Oropesa del Mar (Castellón) après l’achat par le Grupo Fuertes (propriétaire de marques telles que El Pozo ou Cefusa), il y a un peu plus d’un mois, au fonds américain Farallon Capital Management. Le fondateur de Marina d’Or, Jesús Ger, l’avait déjà vendue à cette société.

La « Ville de vacances » de la côte de la Communauté valencienne, orientée vers le tourisme familial, dispose d’un hôtel-spa cinq étoiles, de deux hôtels quatre étoiles (Marina D’Or Playa et Gran Duque), ainsi que d’un spa d’eau salée et de multiples espaces de loisirs et appartements touristiques.

A lire aussi  Plus de 1,1 million de jeunes effectuent 4 millions de voyages subventionnés dans le cadre du programme "Verano Joven".

Construit sur une surface d’environ 1,4 million de mètres carrés, dont plus d’un demi-million sont destinés à des zones vertes et des espaces paysagers, il dispose de plusieurs installations sportives et récréatives en raison de la nature touristique du développement.
L’ensemble du complexe a été modernisé après la pandémie, lorsque le fonds américain a fourni une série d’investissements pour améliorer les installations.

C’est précisément en août que la nouvelle opération d’achat a été connue, selon laquelle Grupo Fuertes serait entré dans l’actionnariat et Hoteles Magic Costa Blanca, basé à Benidorm, serait chargé de la gestion du complexe de vacances. Il ne manque plus que l’approbation de la Commission nationale des marchés et de la concurrence (CNMC) pour que l’opération commerciale soit menée à bien.

Magic Costa Blanca, groupe très présent et réputé dans la région, possède déjà un portefeuille de 10 hôtels et 2 complexes d’appartements à Benidorm, Alfaz el Pi, Gandia, Finestrat et Villajoyosa.

Marina d’Or s’est caractérisée par une intense activité publicitaire et par le parrainage de concours de beauté ainsi que de différents événements sportifs. La crise de 2008 a été un coup dur pour la station, mais après le rachat et la capitalisation de sa dette bancaire par Farallon et l’investissement de plusieurs dizaines de millions entrepris par le fonds pour améliorer la station (et faire face à l’impact de la pandémie en 2020 et 2021), on peut dire que Marina d’Or est totalement assainie.

Reste maintenant à savoir ce que deviendra la station sous l’impulsion des nouveaux propriétaires. Le groupe a un effectif moyen de 941 professionnels, qui en haute saison, en été, atteint 1 420 professionnels.

CLIENTS CONCERNÉS

Marina d’Or ferme habituellement ses portes pendant deux semaines à la fin de la saison pour préparer la nouvelle saison. L’année dernière, la fermeture a eu lieu un mois plus tôt, le 13 octobre, et cette année 2023, presque un mois plus tôt.

A lire aussi  Les PDG d'Inditex, de Makro et d'Auchan, entre autres, au congrès FMCG de Saragosse

Les clients affectés par la fermeture anticipée qui avaient réservé jusqu’à la fin de l’année ont déjà été contactés par la compagnie et seront remboursés de leurs paiements anticipés. Cependant, l’Organisation des consommateurs et des usagers (OCU) estime que les consommateurs devraient également être indemnisés pour les autres coûts associés.

L’OCU considère que cette politique de fermeture cause un préjudice injustifié aux consommateurs et les encourage à réclamer des frais annexes tels que le transport.

L’OCU recommande également de conserver les reçus de tous les types de réservations et de paiements liés au séjour prévu dans le centre de villégiature, ainsi que des services supplémentaires, qui peuvent être utilisés pour formaliser la réclamation.

Dans le cas où les utilisateurs ne seraient pas indemnisés pour les frais et dommages encourus, l’OCU leur rappelle qu’ils peuvent utiliser les ressources mises à la disposition des consommateurs pour leur réclamation.

Auteur/autrice