Mme Lagarde estime qu’une nouvelle hausse des taux en juillet est « très probable », à moins d’un changement « majeur ».

MADRID, juin 16 (CALPA PARIS) –

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a estimé ce vendredi qu’il était « très probable » que l’institution relève à nouveau ses taux d’intérêt en juillet, à moins d’un changement majeur des conditions.

Lagarde insiste ainsi sur l’idée avancée après la réunion de politique monétaire de jeudi dernier, au cours de laquelle la BCE a appliqué une augmentation de 25 points de base, de sorte que le taux de référence pour ses opérations de refinancement s’est établi à 4 %.

« Nos décisions futures assureront que les taux d’intérêt soient amenés à des niveaux suffisamment restrictifs pour ramener l’inflation à temps vers notre objectif à moyen terme de 2% », a-t-il commenté vendredi lors du dîner du G30 à Amsterdam.

De plus, ces niveaux futurs seront maintenus « aussi longtemps que nécessaire », ce qui n’est pas sans rappeler son discours de la veille, dans lequel il expliquait qu’il y avait encore du chemin à parcourir.

Néanmoins, Lagarde a assuré que le chemin déjà parcouru jusqu’à présent a impliqué un ajustement « considérable » qui commence déjà à se faire sentir tout au long de la chaîne de transmission.

Ce n’est qu’en juillet que la banque suivra une approche « dépendante des données » pour déterminer le niveau et la durée appropriés du resserrement.

Auteur/autrice

A lire aussi  La CNMC et la Banque d'Espagne analyseront les éventuels facteurs qui empêchent les banques de rémunérer les dépôts.